Getty Images

Nice humilie Monaco (4-0) grâce notamment à un doublé de Balotelli

Monaco, humiliation et fin de série

Le 09/09/2017 à 18:48Mis à jour Le 09/09/2017 à 19:10

LIGUE 1 - L'OGC Nice a mis une sévère claque à Monaco ce samedi (4-0) lors de la 4e journée de L1. Mario Balotelli (6e s.p., 60e) a inscrit un doublé. Cette défaite permet au PSG de prendre trois points d'avance sur l'ASM, toujours deuxième. Les Aiglons sont provisoirement 9es.

C'est un naufrage, une débâcle, une faillite collective. Après 16 victoires consécutives, l'AS Monaco a perdu pied à Nice lors d'un derby à sens unique (4-0). Comme la saison passée. Une défaite qui permet au PSG de mettre les voiles en tête et de compter désormais trois points d'avance sur son dauphin princier. Comment expliquer une telle après-midi cauchemar ? Monaco n'a jamais été à son niveau, certes. Mais les champions de France sont aussi et surtout tombés sur d'excellents Niçois.

Ces Aiglons ressemblaient davantage aux flamboyants troisièmes de la saison passée qu'aux moribonds Azuréens du début de championnat. Grâce à un doublé de Balotelli (6e s.p., 60e), un but de Pléa (18e), un autre de Ganago (85e), un excellent Saint-Maximin et un Seri clairvoyant, Nice remonte provisoirement au 9e rang en attendant la suite de cette 5e journée.

Seri s'est remis à l'endroit, Sidibé à l'envers

Dans un 4-4-2 plein d'ambition, les Aiglons ont piégé leur voisin sur attaques rapides. Quatre contres, quatre buts avec un duo de rampes de lancement Seri - Saint-Maximin plus inspiré que jamais. Oublié son transfert avorté à Barcelone, l'Ivoirien est sans doute l'homme du match. Il partagera ce titre honorifique avec un Balotelli efficace. C'est l'Italien qui a provoqué puis transformé un penalty logique après une faute grossière d'un Sidibé complètement dépassé par les évènements ce samedi (6e). Le latéral droit des Bleus a complètement oublié l'avant-centre niçois sur le troisième but et Balotelli n'avait plus qu'à pousser le ballon dans le but vide sur un caviar de Souquet (60e, 3-0).

Avant de définitivement plier la rencontre, Alassane Pléa s'est joué de Jemerson après une ouverture lumineuse de Saint-Maximin (18e). Le jeune Knepe Ganago (18 ans) a clos la marque après une balle en profondeur de Less Melou qui a laissé toute l'arrière-garde monégasque sur les fesses (85e). Difficile de reconnaître Monaco ce samedi. Lemar, sorti à la pause et visiblement touché à la cuisse, n'a été que l'ombre de lui-même. Falcao, incapable de se créer la moindre occasion, a été réduit au silence. L'an passé, l'ASM avait subi exactement la même mésaventure à l'Allianz Riviera (4-0). Cela ne l'avait pas empêché de terminer la saison au sommet. Voilà qui ne devrait pas suffire à rassurer Leonardo Jardim.

0
0