Getty Images

Un éclair de Balotelli permet à Nice d'enchaîner

Un éclair de Balotelli permet à Nice d'enchaîner

Le 17/09/2017 à 18:55Mis à jour Le 17/09/2017 à 20:00

LIGUE 1 – D'un coup de canon magnifique, Mario Balotelli a permis à Nice de s'imposer à Rennes (0-1), lors de la 6e journée de L1. Après leur nette victoire contre Monaco (4-0), les Aiglons enchaînent et remontent à la 8e place. Dominateur, Rennes (15e) ne confirme pas son succès contre Marseille.

Nice boucle de la meilleure des manières un triptyque qui s'annonçait compliqué. Après une victoire probante contre Monaco (4-0), samedi dernier, puis un large succès en Ligue Europa sur la pelouse de Zulte Waregem (5-1), jeudi, le Gym a réalisé la passe de trois au Roazhon Park face à Rennes (1-0). Dans un match plutôt plaisant, c'est Mario Balotelli qui a trouvé l'ouverture (79e) pour faire oublier la très faible copie qu'il était en train de rendre. Après un mois d'août compliqué - 3 défaites en 4 matches-, les Niçois (8es) continuent progressivement de remonter la pente pour retrouver une place plus conforme à leur statut.

Le passage en 4-4-2 décidé par Lucien Favre a fait beaucoup de bien à l'OGC Nice après la trêve internationale. Avec deux succès éclatants pour impulser une nouvelle dynamique, qui s'est prolongée ce dimanche à Rennes. Pourtant, les joueurs de technicien suisse ont éprouvé autrement plus de difficultés que contre Monaco et Zulte Waregem. Après avoir semé des promesses au Vélodrome, la semaine dernière, grâce à une victoire accompagnée par la manière, le Stade Rennais a encore développé du jeu. Même si la première période a été remportée aux points par les Aiglons avec des occasions signées Lees-Melou (11e) et Pléa (30e, 31e).

Mario Balotelli a fait du Mario Balotelli

Dans l'ensemble, le club breton a montré un visage plutôt séduisant. Mais malgré les statistiques en sa faveur - 51% de possession, 18 tirs, 4 cadrés -, il a péché face au but de Yoan Cardinale. Christian Gourcuff et ses ouailles pourront ruminer le retourné de Bourigeaud (77e) venu lécher la transversale ou encore le plat du pied d'Amalfitano sorti par le gardien niçois et l'action suivante qui aurait pu être sanctionner d'un penalty pour un pied haut de Souquet sur l'ex-Lillois (51e). Mais même en difficulté, à l'image d'un Seri maladroit et pas loin de l'expulsion sur un tacle dangereux (69e), le Gym peut compter dans ses rangs sur un joueur qui peut sortir de sa boîte quand on ne l'attend pas.

Mario Balotelli a fait du Mario Balotelli. L'Italien sortait pourtant de deux prestations abouties mais ce dimanche, il est retombé dans ses travers. Nonchalance poussée à son paroxysme, peu d'impact dans les duels, un repli défensif plus qu'aléatoire. Mais ce constat a été balayé quand l'attaquant, lancé par Pléa, a décidé de claquer une superbe frappe au premier poteau de Tomas Koubek afin d'inscrire l'unique but de la partie (1-0, 79e). "Super Mario" continue de soigner ses statistiques avec un quatrième but en l'espace de huit jours et une neuvième réalisation sur ses neuf dernières titularisations en L1. Son coup de canon a surtout permis à Nice de s'extirper d'un mauvais pas à Rennes.

0
0