Eurosport

Reims presque condamné

Reims presque condamné
Par AFP

Le 20/05/2009 à 10:35Mis à jour

Le tribunal administratif de Rennes a donné raison mercredi au Stade Brestois dans son litige l'opposant au Stade de Reims, et permet au club breton de récupérer trois points qui lui assurent son maintien. Les Rémois sont eux quasiment condamnés.

En décidant de restituer trois points à Brest dans son litige l'opposant à Reims, le tribunal administratif de Rennes a permis au club breton d'assurer son maintien en Ligue 2 et sans doute poussé Reims vers une relégation inéluctable. "Avec ce jugement, qui est exécutoire même s'il est susceptible d'appel, le Stade Brestois compte désormais au classement 45 points au lieu de 42 points et le Stade de Reims 35 points au lieu de 38", a indiqué peu après la LFP dans un communiqué, intégrant la décision.

Les conséquences sont diamétralement opposées pour les deux clubs concernés. De fait, Brest possède désormais 7 points d'avance sur le premier relégable Troyes (18e, 38 pts), à deux journées de la fin, ce qui l'assure du maintien en L2, où il pointe maintenant à la 10e place. Pour les Champenois en revanche, cette décision signifie une probable descente en National. Désormais 20e de L2, avec 35 points, Reims compte cinq longueurs de retard sur Châteauroux, premier non relégable (17e, 40 pts), alors qu'il n'y a plus que six points à prendre. Et son calendrier -déplacement à Strasbourg puis réception d'Angers- apparaît difficile...

Reims fait appel

Reims a indiqué qu'il allait "déposer un référé en urgence" devant la Cour administrative d'appel de Nantes, mais cette procédure, qui pourrait ensuite se poursuivre devant le Conseil d'Etat, risque d'être longue et n'est pas suspensive. "Je suis très surpris par la décision du tribunal administratif même si nos avocats avaient pressenti comme une solidarité bretonne des magistrats" , a déclaré le président de Reims Jean-Pierre Caillot.

La nouvelle de la décision du TA de Rennes a en revanche été accueillie avec satisfaction par les Brestois. "Pour assurer le maintien, il nous fallait 43 points, et on en a 45. Aujourd'hui, je considère que nous sommes à notre classement normal" , s'est réjoui Michel Guyot, le président de Brest. "Cette victoire est importante car, après plusieurs mois de procédure, les magistrats ont jugé et en même temps déjugé bon nombre d'intervenants dans ce dossier", a-t-il estimé.

"Cette histoire nous a vraiment pollué la vie"

Le Stade Brestois avait saisi le TA après la décision de la LFP de faire rejouer le match Reims-Brest (0-1) du 17 octobre (11e journée) à la suite d'une plainte des Champenois pour l'ajout d'un joueur brestois sur la feuille de match au dernier moment. Le match avait été rejoué le 21 avril, avec la victoire de Reims (3-2). "Toute cette histoire nous a vraiment pollué la vie pendant un bon bout de temps, car on était obligés de regarder derrière nous" , a regretté M Guyot. "Maintenant il reste à nous faire indemniser des nombreux frais occasionnés par cette procédure qui a certainement handicapé les deux clubs", a-t-il également indiqué avant de souhaiter "malgré tout bonne chance à Reims pour la suite du championnat".

0
0