Soupçons de matches de L2 truqués: Le Nîmes Olympique aussi dans le collimateur de la justice

Soupçons de matches truqués : Nîmes également dans le collimateur de la justice
Par AFP

Le 19/11/2014 à 23:09

Des interpellations et perquisitions ont eu lieu ce mardi matin dans le cadre d'une enquête visant des soupçons de matchs de Ligue 2 truqués, notamment autour du maintien du Nîmes Olympique.

Y aurait-il eu tricherie en Ligue 2 la saison dernière ? Selon des sources proches du Parisien, des interpellations et perquisitions ont eu lieu ce mardi matin dans plusieurs villes de France, dont Nîmes, dans le cadre d'une enquête visant des soupçons de matchs de Ligue 2 truqués. En cause : le maintien du Nîmes Olympique qui intrigue les enquêteurs du Service Central des Courses et des Jeux.

Cela le site de 20minutes, les matches Bastia-Nîmes, le 11 avril 2014 (0-0), Dijon-Nîmes le 25 avril 2014 (5-1 pour Dijon), Angers-Nîmes, le 6 mai (2-3) et Nîmes-Caen, le 13 mai 2014 (1-1) seraient les matchs concernés. Jean-Marc Conrad, le président nîmois, Jean-François Fortin, le président de Caen, et Serge Kasparian, ancien actionnaire du Nîmes Olympique écroué dans une affaire de cercle de jeux clandestins parisiens du Cadet, auraient été interrogés ce mardi matin. Ce dernier aurait arrangé ces matches pour que Nîmes ne descende pas en National.

Les faits visent des actes de présumée "corruption active et passive", selon les mêmes sources qui ont ajouté que "d'autres interpellations et perquisitions devaient avoir lieu" dans cette affaire. Il reste à le vérifier dans le cours des investigations, toujours selon ces sources mais il s'agit, pour tous, de matchs disputés par le Nîmes Olympique qui "aurait exercé des pressions et proposé des arrangements" afin "d'éviter la rétrogradation".

L'entraîneur de Dijon, Olivier Dall'Oglio, également interpellé

"Olivier Dall'Oglio a bien été interpellé à son domicile ce mardi matin, à 6 heures, et a été conduit au commissariat de Dijon, où il est toujours entendu par les policiers", a déclaré à un correspondant de l'AFP, Olivier Delcourt, président du Dijon Football Côte-d'Or (DFCO) actuellement troisième du championnat de France de Ligue 2. "Je suis bien sûr plus que surpris, car l'enquête, qui concerne plusieurs clubs de Ligue 2 porte, en ce qui concerne Dijon, sur un match que le DFCO avait largement remporté face à Nîmes (5-1, le 25 avril)", a ajouté le président du club.

"Je suis parfaitement serein, tant pour Olivier Dall'Oglio que pour le club", a-t-il complété. Agé de 48 ans, Olivier Dall'Oglio, ancien défenseur de première et deuxième divisions, a pris les rênes de Dijon en juin 2012. L'entraînement prévu en matinée a été maintenu et sera assuré par Stéphane Jobard, l'entraîneur adjoint.

L'ex-international français devenu dirigeant du club de Caen, Xavier Gravelaine, a également été entendu par les policiers qui enquêtent sur des soupçons de matches de Ligue 2 truqués, a-t-on appris de source proche du dossier. Il s'agissait d'une audition libre et non d'un placement en garde à vue, tout comme pour le manager du club normand, Patrice Garande, a précisé la source.

0
0