Panoramic

Amiens et Troyes filent sur le podium, Reims rate le coche, Laval relégué

Amiens et Troyes filent sur le podium, Reims rate le coche, Laval relégué
Par Eurosport

Le 05/05/2017 à 21:50Mis à jour Le 05/05/2017 à 22:32

LIGUE 2 - Soirée animée sur les pelouses de Ligue 2. Amiens et Troyes, vainqueurs de Sochaux (1-2) et Auxerre (2-3), ont provisoirement grimpé sur le podium avant les matches de Brest et Lens. Dans la course à la montée, le Stade de Reims a quasiment dit adieu à la Ligue 1 après sa défaite face à Orléans (0-2). Battu chez lui par Tours (1-3), Laval est officiellement relégué en National.

Cela se jouera jusqu'au bout en Ligue 2. Amiens et Troyes ont gagné tous deux à l'extérieur et maintiennent le suspense dans une course à la montée plus indécise que jamais, vendredi soir, lors d'une 36e journée qui a aussi acté la relégation de Laval en National.

Menés au score, Amiénois (2e, 60 pts) et Troyens (3e, 60 pts) ont trouvé les ressources pour finalement s'imposer, respectivement à Sochaux (1-2) et Auxerre (2-3). Deux recettes différentes, mais qui marchent. Voilà les deux formations provisoirement sur le podium, avant les chocs Brest-Nîmes samedi et Lens-Strasbourg lundi.

Pour les Picards, c'est l'inattendu Tanguy Ndombele, 20 ans et aucune réalisation jusque-là, qui a fait la différence avec un doublé. Pour les Aubois, le salut est venu de l'inusable Benjamin Nivet, 40 ans, auteur du but de la victoire à la 73e minute.

Reims a presque dit adieu à la Ligue 2

La conjonction de ces résultats fait que le leader alsacien (1er, 62 pts) devra au moins attendre une journée supplémentaire, et un déplacement à Niort, pour disposer d'une "balle de montée."

Le grand perdant de la soirée s'appelle Reims (7e, 55 pts). Les Rémois ont certainement perdu leurs dernières illusions de montée contre le mal classé Orléans (0-2). Avec une petite victoire sur ses sept derniers matches, le Stade reste sur une série indigne d'un prétendant à l'élite.

Laval repart en National

La lanterne rouge Laval est devenue vendredi soir la première formation de Ligue 2 à être reléguée en National, après sa défaite contre Tours (1-3) vendredi lors de la 36e journée.

Avec sept points de retard sur le barragiste Orléans à deux rencontres de la fin du championnat, les Mayennais ne peuvent mathématiquement plus se sauver. Ils retrouvent ainsi le troisième échelon, huit ans après l'avoir quitté.

Les "Tango" ont connu une saison noire, marquée notamment par deux changements d'entraîneur. L'Italien Marco Simone avait succédé à Denis Zanko en novembre, avant d'être lui-même limogé début avril.

" Il nous a manqué beaucoup de choses"

Thierry Goudet, Mayennais d'origine et ancien joueur du club dans les années 80 et 90, avait pour mission de sauver Laval. Mais, après le sursaut contre Reims (5-2) pour sa première sur le banc, il a vite déchanté - son équipe a enchaîné trois défaites, jusqu'à celle, fatale, contre Tours.

"Il nous a manqué beaucoup de choses. On est passé au travers de la 1re période. On a été très faible", a lâché Goudet au micro de BeIn Sports après la rencontre. "C'est une saison gâchée, où rien n'a marché. Ce soir, il n'y a rien à retenir. Qu'est-ce qu'il s'est passé dans les têtes, dans le collectif ? Le mal est fait", a-t-il poursuivi, résigné.

Si les Lavallois a perdu moins de matches (16) qu'Orléans (17) ou Auxerre (17), ils ont concédé beaucoup trop de matches nuls (15 - le plus fort total du Championnat) pour espérer un bon classement. Ils ont connu un trou noir entre le 20 janvier et le 14 avril, avec onze matches de suite sans victoire, qui a précipité leur chute.

0
0