Panoramic

A Barcelone, les filles du PSG veulent venger les garçons

A Barcelone, les filles du PSG veulent venger les garçons
Par AFP

Le 21/04/2017 à 17:42Mis à jour Le 22/04/2017 à 19:35

LIGUE DES CHAMPIONS - Les filles du PSG sont en mission : en déplacement au Miniestadi de Barcelone pour le match aller des demi-finales samedi, elles auront en tête de faire un grand pas vers la finale... et de venger leurs homologues masculins au passage.

Après la remontada, l'heure de la "revancha" ? L'équipe féminine du PSG est à Barcelone pour la demi-finale aller de Ligue des champions samedi, avec l'espoir de laver l'affront des garçons, humiliés par Neymar et les siens au Camp Nou.

Finalistes de l'édition 2015, les Parisiennes sont favorites face aux Catalanes qui n'ont jamais atteint ce stade de la compétition. Le PSG a également l'avantage de recevoir au match retour au Parc des Princes le 29 avril. Le nom de l'adversaire pimente pourtant ce rendez-vous: Barcelone, le club qui a humilié le PSG chez les messieurs avec cette claque au Camp Nou, 6-1 en 8e de finale retour de Ligue des champions.

"On a appris par rapport à ça. On espère que ça ne va pas nous arriver à nous", racontait la capitaine du PSG Shirley Cruz, interrogée par l'AFP fin mars. "On a regardé ce match avec les filles chez moi. On était choquées. Moi, je ne m'attendais pas à ce que le Barça fasse la remontada. C'est comme ça le football. C'était un match épique. Pour ceux qui aiment le football, c'est un match qu'on ne va jamais oublier", témoignait l'expérimentée Costaricienne, qui a déjà gagné à deux reprises la Ligue des champions, en 2011 et en 2012 quand elle évoluait à Lyon.

Shirley Cruz (PSG féminines)

Shirley Cruz (PSG féminines)Panoramic

La peur du Lyon

Ses deux titres, elle les a remportés avec son entraîneur actuel Patrice Lair, passé lui aussi de l'OL à Paris, et qui pourrait vivre sur le banc une quatrième finale de Ligue des champions si son équipe se qualifie. Cette année à Paris, tous les espoirs de sacre européen reposent ainsi sur les épaules de l'équipe féminine, qui redoute surtout une éventuelle finale contre son éternel rival en championnat, Lyon, qui affrontera Manchester City en demies.

Du côté de l'équipe féminine du Barça, atteindre ce stade de la compétition est déjà considéré comme une victoire et le match à venir une affiche de prestige pour une équipe féminine en pleine progression. "Nous sommes sur un nuage. C'est une euphorie incroyable, mais nous savons comment la gérer. Nous sommes enthousiastes et sans peur. Ce sera un match unique", s'est réjoui jeudi en conférence de presse l'entraîneur Xavi Llorens.

Le Barça a annoncé que le match se jouerait à guichets fermés après la distribution de 12945 places gratuites aux "socios" (supporters-actionnaires du club) et aux supporters désireux d'assister à cette rencontre au Miniestadi, le stade de 15000 places situé à proximité du Camp Nou et qui accueille habituellement le Barça B, réserve masculine de l'équipe première.

Les médias catalans n'ont pas manqué de souligner la performance des Barcelonaises. Mais vendredi, les Unes des journaux Sport et Mundo Deportivo étaient déjà consacrées au Clasico des garçons face au Real Madrid, le choc du championnat d'Espagne dimanche.

0
0