Imago

Débordements à Rome

Débordements à Rome
Par AFP

Le 27/05/2009 à 10:25Mis à jour

En marge de la finale de la Ligue des Champions qui se déroulera mercredi soir entre Manchester United et Barcelone, des personnes ont été blessées à coups de couteau. Onze arrestations sont déjà à signaler.

Deux étrangers, un supporteur anglais et un touriste américain, ont été blessés à coups de couteau à quelques heures de la finale de la Ligue des champions à Rome et une dizaine de personnes ont été arrêtées pour ivresse ou bagarre dans une capitale quadrillée par la police. Entre 50.000 et 70.000 supporteurs sont attendus pour assister à partir de 20H45 au "match de l'année" entre Manchester United et le FC Barcelone à Rome où quelque 10.000 policiers, carabiniers et agents municipaux sont mobilisés.

Dans la nuit, au centre-ville de Rome, un fan anglais a été légèrement blessé à la cuisse par un coup de couteau, la préfecture de police "ne pouvant affirmer pour l'instant que cet incident a un lien avec le match". Sur le littoral romain, à Ostie, un Américain, "qui a probablement été pris pour un supporteur du Manchester", a reçu mardi soir à la sortie d'un pub plusieurs coups de couteau "à la cuisse et à la fesse". Il a été hospitalisé et un arrêt maladie de quinze jours lui a été délivré, a indiqué la police à l'AFP.

Au moins onze personnes ont été arrêtées en 24 heures, à Rome ou dans les environs, notamment pour ivresse sur la voie publique, bagarre ou possession d'"objets contondants" tels que des matraques. Les polices anglaise et espagnole ont envoyé chacune quinze représentants, certains en civil et d'autres en uniforme, pour coordonner la sécurité avec leurs collègues italiens. Le préfet de police Giuseppe Caruso a estimé à "quelques petites dizaines" les ultras anglais qui pourraient créer des problèmes. La crainte principale est cependant liée à des incidents déclenchés par des tifosi radicaux romains, à l'instar des agressions dont avaient été victimes certains supporteurs anglais à l'occasion du match AS Rome-Manchester United en décembre 2007.

Consommation d'alcool interdite

Les autorités italiennes craignent aussi des problèmes aux tourniquets d'entrée du match en raison de la vente de faux billets. La présence bruyante des supporteurs, parfois enroulés dans leur drapeau national malgré une chaleur accablante, était diversement appréciée par les Romains. "Quand j'ai voulu rentrer chez moi hier soir, des dizaines de supporteurs anglais bloquaient ma rue, des verres de bière à la main en chantant bruyamment. Mes voisins leur ont jeté des seaux d'eau mais rien n'y a fait, j'ai dû faire un détour pour rentrer chez moi", raconte Maria, une jeune femme enceinte de 5 mois.

La vente d'alcool à emporter est interdite depuis mardi dans les environs du stade et le centre-ville. La consommation le sera également dans les bars à partir de 17H00 locales mercredi. Cette interdiction n'est toutefois pas toujours respectée. Les Romains pestent également contre les embouteillages créés par l'événement et une majorité d'entre-eux devaient rentrer tôt pour regarder tranquillement le match à la télévision. Une dizaine d'ambulances seront en stand-by autour du stade Olympique dans le nord de la ville. Le roi d'Espagne Juan Carlos et le Premier ministre espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero - qui a en début d'après-midi été reçu par le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi - seront au stade Olympique pour la finale.

0
0