Manchester, c'est déjà un exploit

Manchester, c'est déjà un exploit
Par Eurosport

Le 06/05/2009 à 16:45Mis à jour

Un an après avoir conquis la Coupe aux grandes oreilles du côté de Moscou, Manchester United ira à Rome le 27 mai prochain pour la conserver. Un exploit suffisamment rare pour être souligné. Depuis le Milan AC en 1989 et 1990, personne n'a réussi à remporter la C1 deux fois de suite.

Si tous les chemins mènent à Rome, il semble bien que la route partant de Manchester soit la plus sûre. Le 27 mai prochain, les Red Devils défendront leur titre obtenu la saison dernière à Moscou face à Chelsea (1-1, 6 tab à 5). Un événement suffisamment rare dans l'histoire récente de la C1 pour qu'il soit signalé. En effet, depuis l'avènement de la Ligue des Champions (1993), aucune équipe n'a réussi à conserver son bien d'un exercice sur l'autre. De Marseille à Milan, en passant par le FC Barcelone, personne n'est parvenu à faire de la Ligue des Champions sa chasse gardée.

Si Milan, vainqueur en 1994, l'Ajax Amsterdam, titré en 1995, la Juventus Turin, couronnée en 1996, ont atteint la finale l'année suivant leur titre, aucune de ses formations n'est parvenu à triompher deux fois de suite. Les Bianconeri ont même joué trois finales d'affilée, perdant les deux dernières face au Borussia Dortmund (3-1, 1997) et au Real (1-0, 1998). Finalement, pour retrouver trace d'un vainqueur de C1 confirmé la saison suivante, il faut remonter à 1990. C'était à l'époque de la Coupe d'Europe des Clubs Champions. Le Milan AC d'Arigo Sacchi, emmené par sa triplette néerlandaise (van Basten, Gullit et Rijkaard), avait battu le Benfica Lisbonne (1-0) au terme d'une finale insipide. Une année plus tôt, les Rossoneri avaient écrasé le Steaua Bucarest (4-0) lors d'un match à sens unique mais magnifique.

Même combat ?

Manchester United - Milan AC, même combat ? Ça, on ne le saura que le 27 mai au soir. Et on ne se lancera pas dans des comparaisons stériles. Pour autant, force est de constater que les deux équipes, à vingt ans d'intervalle, présentent quelques similitudes alors que le football a bien évolué, que la Ligue des Champions est devenue une compétition bien plus ardue que la Coupe d'Europe des Clubs Champions. L'arrêt Bosman a également changé la donne. Cependant, MU comme Milan présentent une force froide et une maitrise inégalées.

Mardi à l'Emirates Stadium, les Red Devils ont mis la main sur la rencontre dès la première minute. Et jamais les Gunners n'ont pu desserrer l'étreinte. A l'arrivée, un 3-1 tout à fait logique : "Ça aurait dû être le score de l'aller, et puis c'est le score du match retour. On avait bien préparé le match, c'était difficile pour Arsenal, on a vraiment plus d'expérience qu'eux et ça s'est vu, a reconnu Patrice Evra, latéral gauche heureux de MU. On a eu un peu l'impression en première mi-temps que c'était onze hommes contre onze enfants." Onze hommes qui pourraient devenir onze héros du côté de Rome, la ville éternelle.

0
0