Ferguson : "Une autre chance"

Ferguson : "Une autre chance"
Par AFP

Le 06/05/2009 à 10:14Mis à jour

L'entraîneur de Manchester United Alex Ferguson est convaincu de la capacité de son équipe à conserver sa Ligue des Champions. Car les Red Devils reviennent en forme au meilleur moment de la saison, comme l'a montré leur demi-finale retour gagnée contre Arsenal mardi (1-3).

SIR ALEX FERGUSON, cela a été facile...

A.F. : Notre bon début de match a fait la différence. Arsenal est entré avec agressivité dans le match, mais on les a maîtrisés et ces deux buts rapides ont tué leur élan. Ils ont une équipe jeune et quel que soit votre niveau, vous ne vous remettez pas de ça.

Vous restez en lice pour un deuxième sacre consécutif...

A.F. : Ce club aurait dû gagner plus souvent la Coupe d'Europe. On a une autre chance. On a la qualité et la faim pour le faire. Ces joueurs ne me laissent pas tomber dans les moments difficiles.

Cristiano Ronaldo semble revenir à son meilleur niveau au bon moment...

A.F. : Ils n'ont pas réussi à le maîtriser. Notre milieu était bien, mais il fallait quelqu'un pour faire basculer les choses. C'est un joueur fantastique. Mais c'est le cas de toute l'équipe. On a eu un coup de pompe quand on a perdu contre Liverpool et Fulham. Et puis il y a eu ce retournement de situation contre Aston Villa (victoire arrachée en fin de match après avoir été mené 2-0). Depuis, la forme est revenue. Revenir au top à ce moment de la saison, c'est parfait.

Arsène Wenger a encore échoué en Europe. Faut-il gagner la Coupe d'Europe pour être un grand entraîneur ?

A.F. : Pas du tout. Je sais ce qu'il ressent. Mais avant que je la gagne à Barcelone (ndlr: en 1999), tout le monde me critiquait sur ce mode. Dans ce sport, on vous colle des étiquettes, il n'y a pas de zones grises. Si vous ne gagnez pas, vous êtes inutile. Si vous gagnez, vous êtes fantastique. Nous sommes à notre meilleur niveau et Arsenal avait un ou deux blessés. Les saisons prochaines, nous considérerons encore Arsenal comme l'une de nos plus grandes menaces.

Vous misez sur Chelsea ou Barcelone dans l'autre demi-finale ?

A.F. : Le Barça a été fantastique samedi (ndlr: contre le Real Madrid, victoire 6-2). S'ils s'étaient concentrés, ils auraient pu marquer dix buts. Mais les absences de Puyol et Marquez (ndlr: les défenseurs centraux) pourraient leur coûter cher à Chelsea. Quelle équipe j'aimerais jouer en finale? Aucune des deux (rires). Mais nous sommes capables de gagner. Nous savons jouer sous pression. Arsenal nous est rentré dedans mais on les a maîtrisés.

0
0