Champions League 2013/2014 Bayer PSG Matuidi - DPPI
 
Article
commentaires
Football > Ligue des champions

Ligue des champions - Bayer - PSG (0-4) : Le PSG envoie un message clair à l'Europe

Un message clair envoyé à l'Europe

Par Anthony Procureur
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/02/2014 à 10:57 -
Par Anthony Procureur - Le 19/02/2014 à 10:57
Le PSG a laminé le Bayer Leverkusen (0-4) en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Grâce à des buts de Matuidi, Ibrahimovic (doublé) et Cabaye, Paris est quasiment en quart de finale de la plus prestigieuse des compétitions de clubs.

Trop à l'étroit en Ligue 1, le PSG prend aussi ses aises en Europe. En s'imposant largement sur le terrain du Bayer Leverkusen (0-4), les Parisiens ont fait un très grand pas vers les quarts de finale de la Ligue des champions avant même le match retour au Parc des Princes, le 12 mars. A la Bay Arena, ils n'ont même pas eu à forcer leur talent et se sont rapidement mis à l'abri grâce à une première période parfaite qu'ils ont conclue sur le score de 3-0. Il n'a fallu que trois minutes à Blaise Matuidi pour donner le ton et ouvrir la marque. Ibrahimovic y est ensuite allé de son doublé, ses 9e et 10e buts cette saison en C1, pour prendre la tête du classement des buteurs devant Cristiano Ronaldo (9) et affirmer les ambitions européennes de Paris.

Le Bayer, qui restait sur deux défaites consécutives et une élimination en Coupe d'Allemagne, n'a pas fait le poids. Même en l'absence d'Edinson Cavani, rien ne semble résister au PSG en ce moment. Sa première accélération a fait mouche lorsque Verratti a trouvé Matuidi, lancé dans la surface adverse (0-1, 3e). Le début d'un long calvaire pour la formation de Sami Hyypiä. Lavezzi, préféré à Pastore sur le flanc gauche de l'attaque, a aussi fait souffrir l'arrière-garde allemande, finalement poussée à concéder un penalty transformé par Ibrahimovic (38e, 0-2).

Zlatan Ibrahimovic (PSG)
Zlatan Ibrahimovic (PSG) - EFE

Le chef d'oeuvre d'Ibra

Et la soirée n'aurait pas été complète sans un but "zlatanesque". Celui-ci est arrivé juste avant la pause avec un missile du gauche de 20 mètres offert par Matuidi (42e, 0-3). Imparable. Bernd Leno ira encore chercher une fois le ballon au fond de ses filets sur une frappe limpide de Cabaye, servi par Lucas (88e, 0-4), alors que le Bayer évoluait à dix depuis l'heure de jeu et l'expulsion de Spahic (59e). Rien ne semble pouvoir arriver à ce PSG-là. Surtout lorsqu'il prend quatre buts d'avance à l'extérieur. Mardi soir, l'Europe a sans doute reçu le message.