Panoramic

Arsenal, l'heure de tourner la page Wenger ?

Arsenal, l'heure de tourner la page Wenger ?

Le 15/03/2016 à 21:50

Arsène Wenger va diriger son 200e match de Ligue des champions, mercredi à Barcelone. Un match qui devrait être synonyme de nouvelle désillusion pour les Gunners sauf retournement de situation improbable. Cette saison s'annonce encore décevante pour Arsenal, où Arsène Wenger ne fait plus l'unanimité.

"In Arsène we trust". Depuis quelques semaines, ce slogan devenu maxime se fait un peu moins entendre dans les travées de l'Emirates. Arsène Wenger ne fait plus l'unanimité chez les inconditionnels des Gunners. On a déjà connu ça lors des dernières saisons. Mais ces derniers jours, c'est encore plus flagrant. Et ça tombe mal. Symboliquement. Mercredi, il va diriger son 200e match en C1 sur un banc contre le FC Barcelone.

Cette marque résume bien la carrière formidable d'Arsène Wenger en tant qu'entraîneur. Mais elle symbolise aussi l'un des paradoxes de ce technicien reconnu à la longévité exceptionnelle. Dans ces 200 matches, il n'y a qu'une finale perdue (2006) et deux demi-finales (1994, 2009). Et surtout aucun titre décroché. Or, ce 200e match devrait sauf retournement de situation improbable se conclure sur un nouvel échec après la claque reçue par Arsenal à l'aller sur sa pelouse (0-2). Un échec de plus qui va commencer à faire beaucoup.

Bilan saison par saison d'Arsenal depuis 2006 Ligue des champions Premier League Fa Cup
2014-15 Huitièmes de finale 3e Vainqueur
2013-14 Huitièmes de finale 4e Vainqueur
2012-13 Huitièmes de finale 4e 5e tour
2011-12 Huitièmes de finale 3e 5e tour
2010-11 Huitièmes de finale 4e Quarts de finale
2009-10 Quarts de finale 3e 4e tour
2008-09 Demi-finales 4e Demi-finales
2007-08 Quarts de finale 3e 5e tour
2006-07 Huitièmes de finale 4e 5e tour
Visuel Wenger 200e

Au fil des semaines, Arsenal accumule les déceptions. Eliminés de la FA Cup, dominés par le Barça en C1, les Gunners ont surtout encore trouvé le moyen de se faire distancer dans la course au titre en Premier League. Ils comptent 11 points de retard sur Leicester City et six sur Tottenham. Alors bien sûr, ils comptent un match de retard. Mais leurs rêves de titre ont déjà pris du plomb dans l'aile. Et pourtant, cette saison semblait leur tendre les bras alors que Manchester City, United et Chelsea ont déçu. Mais voilà, Arsenal a encore montré ses limites et n'a pas su en profiter. Comme toujours depuis 2004 maintenant.

Encore distancé en championnat

Un constat s'impose : Arsène Wenger ne semble plus avoir les solutions pour guider ses hommes vers le sacre domestique. Sa méthode ne fait plus recette. Depuis 12 ans, il ne parvient plus à montrer la voie à suivre. Il a bien sûr eu des excuses, notamment la construction de l'Emirates qui ne lui a pas permis de recruter comme ses concurrents. Mais depuis quelques années, ce n'est plus le cas. Cet été, c'est lui qui n'a ainsi voulu recruter qu'un seul joueur (Petr Cech). Il aurait eu les moyens de renforcer d'autres secteurs. Il n'a pas souhaité le faire. Rebelote cet hiver avec Mohamed Elneny.

Ces choix, il les assume. Mais il les paye aussi. Arsenal n'a pas soigné ses maux qui lui pourrissent la vie en championnat depuis tant d'années. Sous contrat jusqu'en 2017, Wenger pourrait-il quitter le navire plus tôt que prévu ? Certains l'espèrent plus que jamais. "Cela fait vraiment mal de penser ça mais je pense qu'Arsène Wenger et Arsenal vont vers le divorce", a glissé Ian Wright la légende des Gunners dans sa chronique au Sun. Un avis partagé par nombre de supporters des Gunners, qui ne croient plus vraiment à leur coach même s'ils n'oublient pas toutes les belles années passées avec lui. L'heure de tourner la page a peut-être juste sonné.

0
0