AFP

L'Atlético Madrid accroché sur le terrain du PSV Eindhoven (0-0)

L'Atlético pouvait se donner plus de sérénité avant le derby face au Real

Mis à jourLe 24/02/2016 à 23:20

Publiéle 24/02/2016 à 22:34

Mis à jourLe 24/02/2016 à 23:20

Publiéle 24/02/2016 à 22:34

Article de Vincent Bregevin

LIGUE DES CHAMPIONS – L'Atlético Madrid n'est pas parvenu à faire la différence sur le terrain du PSV Eindhoven en 8e de finale aller (0-0), face à des Néerlandais réduits à dix dans les vingt dernières minutes.

Tout se jouera à Vicente-Calderon le 15 mars entre l'Atlético et le PSV Eindhoven. Les Espagnols et les Néerlandais se sont quittés dos à dos mercredi soir aux Pays-Bas, en 8e de finale aller (0-0). Malgré un nombre supérieur d'occasions de buts, les Madrilènes ne sont pas parvenus à faire la différence, même en supériorité numérique après l'expulsion de Gaston Pereiro (68e). La formation de Diego Simeone ne s'est pas donnée autant de sérénité qu'elle le souhaitait avant de retrouver le Real samedi pour le derby en championnat.

L'Atlético peut nourrir des regrets après avoir eu les opportunités pour faire la différence dès la première période. Notamment Antoine Griezmann. L'attaquant français, un peu dans le dur ces derniers temps, a perdu son duel face à Jeroen Zoet après avoir été bien lancé par Koke (30e). Le portier néerlandais, pas vraiment inquiété sur deux tentatives de Koke (18e, 30e), a aussi pu compter sur l'intervention de Jeffrey Bruma pour sauver sur sa ligne un ballon piqué de Luciano Vietto (4e).

Antoine Griezmann poursuivi par Jeffrey Bruma lors de PSV-Atlético
Antoine Griezmann poursuivi par Jeffrey Bruma lors de PSV-Atlético - AFP

L'entrée de Torres n'a pas suffi

Les Madrilènes n'ont pas eu davantage de réussite en seconde période, même après l'entrée de Fernando Torres (61e), et pas davantage après l'expulsion de Gaston Pereiro, pour un deuxième carton jaune suite à une charge sur Diego Godin (68e). Le PSV s'est replié sur son but et Zoet est resté impeccable sur une frappe lointaine de Gabi (69e) avant de voir deux tirs de Fernando Torres manquer le cadre (70e, 79e).

Le club néerlandais a mis la discipline et l'intensité nécessaires pour neutraliser les Espagnols, et aurait même pu obtenir la victoire. Davy Pröpper a mis Jan Oblak à contribution (32e), et Koke n'a pas été loin de tromper son propre gardien en détournant un centre de Jetro Willems (57e). En toute fin de match, le coaching de Phillip Cocu a failli porter ses fruits avec une reprise de Maxime Lestienne juste au-dessus sur un centre de Jorrit Hendrix (88e). Pas de but donc, avant un match retour qui s'annonce ouvert et indécis à Madrid dans trois semaines.

0 commentaire
Vous lisez :