AFP

Ligue des champions (8e de finale aller) : Sur le fil, Benfica prend une option

Zenit, la minute de trop

Mis à jourLe 16/02/2016 à 23:29

Publiéle 16/02/2016 à 20:14

Mis à jourLe 16/02/2016 à 23:29

Publiéle 16/02/2016 à 20:14

Article de Nicolas Sbarra

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Zenit Saint-Pétersbourg a cru tenir un 0-0 à son avantage à Lisbonne mardi, avant de craquer à double titre à l'ultime minute. Les Russes ont concédé un carton rouge puis, sur le coup franc qui a suivi, un but inscrit par Jonas. Du coup, c'est bien Benfica qui prend une option sur la qualification.

Dominico Criscito pourrait longtemps regretter sa faute très évitable de la 90e minute, une semelle à 30 mètres de sa cage. Expulsé pour un second carton jaune, le latéral italien du Zenit Saint-Pétersbourg a concédé un coup franc qui a mené au seul but de la rencontre face au Benfica (1-0). Les Portugais réalisent le coup parfait lors du huitième de finale aller de Ligue des champions, l'emportant sans avoir encaissé de but à la maison. Les Russes sont dos au mur avant le retour, le 9 mars prochain, dans l'espoir de rejoindre pour la première fois les quarts de finale.

Le Zenit, qui n'avait plus joué depuis le 9 décembre et la fin de sa phase de poules bouclée à la première place, n'a pas tenu toute la rencontre. Il a cédé sur le seul coup de pied arrêté bien frappé, ce coup franc de Gaitan déposé sur la tête de Jonas (90e+1). S'il fallait un sauveur côté benfiquiste, ce ne pouvait être que le Brésilien. Ce n'est que son deuxième but en C1 cette saison, mais il trône en tête du classement des buteurs au Portugal, avec 23 réalisations (plus 11 passes) en 22 rencontres.

Quatre joueurs suspendus au retour

Dans une rencontre peu enlevée, où les locaux ont eu la maîtrise avec 64% de possession, cela a été assez équilibré au niveau des tentatives au but. En première période, une seule a été cadrée, une timide reprise de Pizzi (19e). La meilleure opportunité a été pour Gaitan, capitaine du soir. Après un crochet réussi dans la surface, il a buté sur Lodygin et a repris au-dessus (69e). Le Zenit a surtout été dangereux par Witsel, plus présent aux abords de la surface adverse après le repos, qui a trouvé Julio César à deux reprises sur sa route à la 52e minute.

Pour renverser la vapeur dans trois semaines, les Russes devront tout de même compter sur des cadres offensifs plus performants. Si Danny a été en jambes, Dzyuba, auteur de six buts en phase de poules, n'a pas été assez disponible. Hulk n'a pas non plus fait de grandes différences. Au retour, ils auront l'occasion de se reprendre. Ce ne sera pas le cas de Criscito, mais aussi de son coéquipier Javier Garcia. Côté Benfica, seront suspendus les deux défenseurs Jardel et André Almeida. Si Luisão et Lisandro Lopez ne peuvent être remis sur pieds d'ici là, la situation pourrait être difficile à gérer pour Rui Vitoria en défense centrale.

0 commentaire
Vous lisez :