Eurosport

Paris a beau être favori, il a intérêt à se méfier de Chelsea (et de lui-même)

Paris a beau être favori, il a intérêt à se méfier de Chelsea (et de lui-même)

Le 16/02/2016 à 12:52

LIGUE DES CHAMPIONS - Le PSG se présente en favori de son huitième de finale face à Chelsea de Ligue des champions. Mais Paris a plutôt intérêt à se montrer prudent avant de retrouver les Blues, mardi soir au Parc des Princes (20h45).

L'affaire Aurier est venue "perturber" les Parisiens

Paris et son entraîneur Laurent Blanc s'en seraient bien passés. Ils doivent maintenant faire avec. La vidéo hallucinante de Serge Aurier est arrivée au pire moment. Jusque-là, le PSG nageait dans un climat idéal pour préparer ce nouveau duel face à Chelsea, en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Samedi soir, avec ses propos injurieux envers son coach et ses coéquipiers, Aurier a changé la donne. "Bien sûr qu'on est perturbé", a reconnu Laurent Blanc lundi. Les Parisiens vont devoir faire abstraction de ce contexte pour se concentrer sur Chelsea. Ils ont l'expérience pour. Mais c'est quand même une petite contrariété.

Vidéo - Blanc : "Chelsea est capable de nous battre"

01:03

Verratti, le latéral droit… et Trapp : Paris a des petits doutes

Laurent Blanc peut presque compter sur l'ensemble de son effectif. Mais voilà, il a des petites incertitudes. Dans le couloir droit de sa défense et au milieu de terrain. La faute à Serge Aurier et aux soucis physiques de Marco Verratti. Le premier s'est mis sur la touche avec sa vidéo et oblige Blanc à revoir sa copie à droite, un côté qui s'était imposé comme l'un des points forts de ce PSG version 2015/2016. Son association avec Di Maria va forcément manquer.

Marco Verratti est lui remis de sa pubalgie et a joué une mi-temps samedi face à Lille. Mais l’international italien n'a pas 90 minutes dans les jambes. Il va jouer, reste à savoir quand il entrera sur la pelouse. Or, sa présence change la donne et apporte une autre dimension au milieu parisien. L'avoir d'entrée ou juste 30 minutes, ce n'est pas pareil. Enfin, Paris attend de voir si Kevin Trapp a les épaules pour le plus haut niveau continental. Pour le moment, on n’en est pas encore sûr.

Marco Verratti, indispensable au PSG

Marco Verratti, indispensable au PSGPanoramic

Chelsea ne perd plus et a retrouvé de la sérénité

Chelsea déçoit cette saison. En Premier League, les Londoniens ont raté leur première moitié d’exercice. Ç’a coûté sa place à José Mourinho, véritable idole des supporters. Mais depuis l'arrivée de Guus Hiddink sur leur banc, les Blues ont retrouvé de la sérénité. Ils sont invaincus depuis 12 matches, même s’il faut reconnaître qu’ils ne gagnent pas beaucoup non plus (six victoires, six nuls). C'est simple : depuis la signature d'Hiddink, Chelsea présente quand même le troisième meilleur bilan de Premier League. Les Blues, même s’ils doivent repenser leur charnière centrale pour cette rencontre, ne sont pas si à la rue que ça.

Chelsea a l'expérience et la C1 est une occasion en or de sauver sa saison

Alors bien sûr, John Terry ne sera pas là. Mais Chelsea possède une équipe de joueurs talentueux et expérimentés aux joutes de haut niveau. De Cesc Fabregas à Diego Costa en passant par Branislav Ivanovic ou encore Pedro, les Blues ont les éléments pour gérer ce genre de chocs. Il ne faut pas oublier aussi que l'on parle quand même des champions d'Angleterre en titre. Ils n’ont pas tout perdu en quelques mois. D'ailleurs, la Ligue des champions représente l'une de leurs dernières chances de "sauver leur saison" comme l'a rappelé Marco Verratti. Ce n'est pas anodin. Et le PSG peut s'attendre à tomber sur des joueurs qui vont tout donner pour conserver un espoir de briller dans cet exercice. Un groupe qui a en plus envie de prendre sa revanche sur la saison passée.

Paris ne joue pas des duels à haute intensité toutes les semaines

Ce n'est pas faire injure à la L1 de le dire. C'est juste être réaliste. La Ligue des champions, ce n'est pas la L1. Le rythme, la pression, la qualité des joueurs alignés sur la pelouse changent du tout au tout. Alors bien sûr, le PSG a joué quelques chocs hexagonaux ces derniers mois (face à l'OM, Lyon…). Mais face à Chelsea, cela n'aura rien à voir. Pour leur retour en Ligue des champions, les Parisiens en sont bien conscients et ont la ferme intention d'élever leur niveau pour ce duel. Ils ont travaillé cet hiver pour être prêts pour ça. A eux de démontrer que cela a porté ses fruits. L’heure de vérité est arrivée.

0
0