Eurosport

PSG-Chelsea : Ibra a une revanche à prendre contre Chelsea… et en Ligue des Champions

Ibra a une revanche à prendre contre Chelsea… et en Ligue des Champions

Le 15/02/2016 à 22:18

LIGUE DES CHAMPIONS – Expulsé la saison dernière lors du match retour contre Chelsea (2-2), Zlatan Ibrahimovic devra maîtriser ses nerfs cette saison s’il veut aider le club à franchir les 8e de finale. Pourtant, avec des statistiques loin de ses standards habituels en phase finale, il doit également prouver qu’il est l’homme à même de faire passer le PSG dans une nouvelle dimension.

Chaque année, c’est le même débat. Et pourtant, de saisons en saisons, le débat semble prendre plus d’importance. À 34 ans, Zlatan Ibrahimovic dispute sa quinzième Ligue des champions d’affilée. Peut-être la dernière tant son avenir parisien et européen est intimement lié à ses performances à venir dans la compétition, qu’il n’a jamais remportée de sa carrière. Contre Chelsea ce mardi (20h45), il aura une nouvelle (ou dernière ?) occasion de faire mentir des statistiques qui s’acharnent contre lui.

Une efficacité minimale en matches éliminatoires

Dans tous les clubs où il est passé, c’est un mal qui l’a suivi. Ibra a du mal à être décisif dans les matches de phase finale de Ligue des champions. Les chiffres le disent eux-mêmes : 7 buts en 36 matches (ratio de 0,19 but/match) contre 38 en 79 en phase de poules. Dès lors que le niveau s’élève, le Suédois se fait plus discret et surtout moins décisif.

Visuel Ibra en Ligue des Champions (via Panoramic)

Une tendance chronique que le joueur devra effacer s’il veut enfin remporter la compétition. Début décembre, il affirmait être certain d’avoir “la possibilité de gagner la Ligue des champions”. Pour cela, il devra se faire pardonner de certains de ses matches des précédentes saisons, notamment contre Chelsea.

Souviens-toi l’année dernière

Car sur les derniers affrontements contre le club londonien, Ibra n’a jamais réussi à faire la différence. L’année dernière, son expulsion au match retour, certes sévère, avait obligé ses partenaires à se sublimer pour arracher la qualification en prolongation. En 2013-2014, c’est une blessure lors du match aller (3-1) qui l’avait obligé à céder sa place à Cavani à la pointe de l’attaque à Stamford Bridge.

La faute d'Ibrahimovic sur Oscar lors de Chelsea - PSG

La faute d'Ibrahimovic sur Oscar lors de Chelsea - PSGAFP

0
0