Panoramic

Ribéry, ce joker inattendu pour le Bayern

Ribéry, ce joker inattendu pour le Bayern
Par AFP

Le 22/02/2016 à 19:36

LIGUE DES CHAMPIONS - Revenu de blessure samedi, et convaincant pour son retour, Franck Ribéry pourrait bien être le facteur X du 8e de finale entre le Bayern et la Juventus. Le milieu offensif français, qui pourrait éventuellement rentrer en cours de match mardi (20h45), savoure déjà son bonheur d'avoir retouché le ballon.

La Juventus ne l'avait pas forcément vu venir. Pas grand-monde en fait. A force de collectionner les pépins physiques, Franck Ribéry avait un peu disparu de la circulation. Samedi face à Darmstadt (3-1), le Français a retrouvé les terrains et la compétition, pour la première fois depuis une blessure à la cuisse contractée le 9 décembre. Et le sourire, par la même occasion. "C'est en quelque sorte une nouvelle vie. J'ai retrouvé le plaisir de jouer", a lancé l'ancien Marseillais, aux anges.

Cerise sur le gâteau, le N.7 français a pu communier avec son public et constater qu'il n'avait pas perdu son statut de chouchou, près d'un an après avoir quitté l'arène en souffrant de la cheville (11 mars 2015 contre Donetsk). "C'était agréable. Je n'avais pas joué ici depuis si longtemps. Ca me manquait", a dit 'Kaiser Franck', ovationné de son entrée à la place de Kingsley Coman (53) à sa sortie en vainqueur, avec à la clé sa 100e passe décisive en Bundesliga sur le 3e but.

Le Boulonnais était d'autant plus heureux qu'il a pu zigzaguer sur le flanc gauche, accélérer pour enrhumer ses vis-à-vis comme à ses beaux jours. Le tout sans ressentir de douleur, ni à cette satané à cheville droite qui l'avait plongé dans le doute durant neuf mois l'an dernier, ni à la cuisse droite qui l'a stoppé à nouveau le 9 décembre dernier après seulement une heure d'action en deux matches.

"Le foot est comme ça"

A 32 ans, l'ex-Bleu a surtout montré qu'il avait de l'énergie à revendre, comme pour confirmer qu'il est bien capable de "redevenir l'ancien Ribéry", ce qu'il avait répété à ceux qui doutaient de son avenir après l'année 2015 cauchemardesque. Il reconnaît que les neuf mois d'absence et l'incertitude autour de la mystérieuse blessure à la cheville n'ont pas été faciles à gérer. "Mais tu sais, le foot est comme ça", a-t-il dit un brin philosophe, heureux de reparler à la presse, allemande tout du moins.

Le match de dimanche a confirmé l'impression de bien-être ressenti dès le stage hivernal à Doha, après s'être ressourcé dans son Boulogne natal durant les fêtes de fin d'année. Plus récemment, lui qui s'était recroquevillé sur sa famille durant les longs mois de doute, s'est affiché tout sourire sur les réseaux sociaux en compagnie de Louane, offrant un maillot à la chanteuse lors de son concert à Munich. A l'entraînement, il a repris ses blagues de potaches avec ses coéquipiers, celles qui sont souvent moquées dans l'hexagone mais dont raffole l'Allemagne.

Franck Ribéry à l'entraînement du Bayern

Franck Ribéry à l'entraînement du BayernPanoramic

Ce retour convaincant fut un grand soulagement pour Pep Guardiola, après l'avalanche de blessures que le Catalan a dû gérer, "une très bonne nouvelle" pour ses coéquipiers et son patron Karl-Heinz Rummenigge. D'autant qu'il "n'a rien perdu de ses qualités", a fait remarquer Thomas Müller tandis que Robert Lewandowski soulignait le danger permanent que représente le Français "à chaque minute, chaque seconde" d'un match.

Pour Rummenige, le constat était encore plus flatteur: "On a vu combien Franck Ribéry est important pour le Bayern Munich". Maintenant, "il faut rester en bonne santé", a tout de même glissé Müller. Ne pas rechuter comme cela avait été le cas dès la 2e sortie du précédent comeback début décembre à Zagreb sur la grande scène européenne. "Concernant mes capacités physiques, je me sens à 100%. Maintenant, il me faut enchaîner les matches pour retrouver pleinement le rythme", a assuré l'ex-Marseillais. Et quand le coach dit qu'il a besoin de lui, Ribéry répond sans hésiter: "Je suis prêt". La Juve est prévenue.

0
0