Panoramic

Serge Aurier, le sujet qu'il ne fallait pas aborder au Parc

Aurier, le sujet qu'il ne fallait pas aborder au Parc

Le 17/02/2016 à 15:07

LIGUE DES CHAMPIONS – L'affaire Serge Aurier était dans tous les esprits au Parc des Princes mardi, lors du 8es de finale aller de la Ligue des champions. Mais les Parisiens ont refusé de s'étendre sur le sujet. Trouvant différentes astuces pour y échapper.

Il était dans la tête de tout le monde. Mais pas sur toutes les lèvres. Pas sur celles qui se sont animées devant les micros ou les caméras en tout cas. Trois jours après sa vidéo où il a tenu des propos injurieux à l'égard de son entraîneur et de certains ses coéquipiers, Serge Aurier a forcément été évoqué à de nombreuses reprises au Parc des Princes après ce PSG-Chelsea (2-1). Mais c'est un sujet sensible. Et cela s'est vu de diverses manières.

Comme on pouvait s'y attendre, Serge Aurier n'a pas été aperçu ce mardi dans les travées du Parc des Princes. Dans la boutique officielle du PSG, trouver un maillot floqué à son nom n'était aussi pas une partie de plaisir. Et après la rencontre, l'évoquer revenait à jeter un petit froid. En zone mixte, les joueurs n'ont pas voulu s'y attarder. "On ne peut pas répondre", a lâché après un petit silence Maxwell pour répondre à une question sur "l'affaire".

" On ne peut pas répondre"

Chaque Parisien a ainsi sa technique dans l'art de l'esquive. Nasser Al-Khelaïfi, le président parisien, a, lui, tout de suite mis les points sur les i : "Je suis là pour parler du match. A propos de Serge Aurier, on a pris notre décision, tout le monde la connait." Ses protégés ont eu recours à d'autres méthodes. Blaise Matuidi, qui n'a d'abord pas voulu s'étendre sur le sujet, a ainsi livré une déclaration axée sur la préparation qui résume les autres sorties de ses coéquipiers : "On était resté concentré sur ce match, on l'avait en tête depuis très longtemps et on a répondu présent à ce niveau". Sobre, efficace. Le mode "langue de bois" par excellence. Les autres l’ont imité.

Laurent Blanc lors de PSG - Chelsea - 2016

Laurent Blanc lors de PSG - Chelsea - 2016Panoramic

" Ce sont les médias qui ont amplifié les choses"

"On est professionnels, on se doit d'aborder les matches avec de la concentration pour honorer le club même si ce n'est pas bien pour nous", complète Maxwell. "C'est tout le temps difficile de préparer un match", s'amuse de son côté David Luiz avec le sourire. En fait, un seul Parisien a eu un discours un peu différent : Zlatan Ibrahimovic. L'attaquant a abordé la polémique Aurier avec la presse de son pays et en… suédois. "Rien n'a changé. Je pense que ce sont les médias qui ont amplifié les choses alors que nous, nous sommes préparés comme d'habitude", a glissé Ibra en suédois à l'Expressen. Une manière étonnante de voir les choses et de taper en touche.

Laurent Blanc n’a rien à lui envier dans ce domaine. En conférence de presse, l’entraîneur du PSG a lui aussi évité le sujet avec une petite pirouette : "Vous savez que je peste souvent contre le calendrier, mais peut-être que si on avait eu une semaine pour se préparer, avec tout ce que vous auriez raconté, ça n'aurait pas été idéal". Circulez, il n’y a plus rien à voir. Pour le moment.

0
0