Eurosport

Cauchemar, piège, "bling-bling"… Le PSG peut vraiment s'attendre à tout au tirage

Cauchemar, piège, "bling-bling"… Le PSG peut vraiment s'attendre à tout au tirage

Mis à jourLe 17/03/2016 à 22:36

Publiéle 17/03/2016 à 20:07

Mis à jourLe 17/03/2016 à 22:36

Publiéle 17/03/2016 à 20:07

Article de Vincent Bregevin

LIGUE DES CHAMPIONS – C'est l'heure de croiser les doigts pour le PSG, qui va connaître son adversaire en quart de finale vendredi, lors du tirage au sort. Du plus redoutable au plus jouable, voici les différentes possibilités qui attendent l'équipe de Laurent Blanc sur la route du dernier carré.

Le tirage "cauchemar" : FC Barcelone

  • Pourquoi "cauchemar" ?

Paris a échoué trois fois en quarts de finale de la Ligue des champions ces trois dernières saisons, dont deux fois face au Barça. Les Catalans n'avaient fait qu'une bouchée des Parisiens l'an dernier à ce stade de l'épreuve (1-3, 2-0) dans leur parcours vers le titre de champion d'Europe, avec un doublé de Luis Suarez à l'aller et un autre de Neymar au retour. Lionel Messi, lui, s'était déjà chargé de faire des misères aux Parisiens par le passé. Si le rêve du PSG est d'accéder au dernier carré, il a toutes les chances de virer au cauchemar si Paris retrouve encore une fois le Barça et la MSN.

  • Notre avis

Le pire tirage possible. Barcelone a l'une des meilleures équipes de l'histoire, il est le grand favori pour sa propre succession, tout le monde veut l'éviter et le PSG en particulier. Les Parisiens sont à la limite du complexe d'infériorité contre ce Barça, ce qui compliquerait encore davantage leur tâche.

  • Chances de qualification du PSG : 10%
La fameuse MSN : Luis Suarez, Neymar et Lionel Messi
La fameuse MSN : Luis Suarez, Neymar et Lionel Messi - AFP

Le tirage "kolossal" : Bayern Munich

  • Pourquoi "kolossal" ?

Le Barça est vraisemblablement un cran au-dessus de tout le monde, et le Bayern un cran au-dessus du reste. Sur sa régularité en Ligue des champions, dans l'histoire en général et sur ces dernières saisons en particulier, sur sa qualité technique et son style de jeu, sur la profondeur de son effectif, notamment en attaque, et sur le niveau et l'expérience de ses joueurs, sur son caractère, comme il l'a montré face à la Juventus, le club allemand est l'autre principal prétendant à cette édition de la Ligue des champions. C'est un adversaire colossal, et seul Barcelone semble lui être supérieur parmi les équipes encore en lice. Y compris le PSG.

  • Notre avis

Ce ne serait pas beaucoup mieux que de tirer le Barça, mais au moins il y aurait une nouveauté. Paris s'est frotté plusieurs fois à Barcelone, il a croisé la route du Real, mais pas encore celle du Bayern. Ce serait un grand test. Mais aussi un adversaire certainement trop fort pour accéder au dernier carré.

  • Chances de qualification du PSG : 25%
Coman, Thiago ou le triomphe du Bayern sur le Juventus
Coman, Thiago ou le triomphe du Bayern sur le Juventus - AFP

Le tirage "revanche" : Real Madrid

  • Pourquoi "revanche" ?

Il s'agirait de retrouvailles pour deux équipes qui se sont déjà affrontées en phase de poules. Le Real était sorti de vainqueur de cette double confrontation avec un succès particulièrement heureux à Madrid (1-0), marqué par l'erreur de Kevin Trapp sur le but madrilène et les trois montants trouvés par les Parisiens. L'équipe de Laurent Blanc avait été supérieure dans le jeu mais ça ne s'était pas matérialisé au tableau d'affichage. Retrouver le Real serait l'occasion de prendre une revanche sur les Espagnols en confirmant cette supériorité dans le jeu, tout en obtenant un meilleur résultat.

  • Notre avis

Plus jouable que le Barça et le Bayern. Le Real est le club le plus titré dans la compétition, il l'a remportée en 2014, et il présente l'un des meilleurs effectifs d'Europe, emmené par Cristiano Ronaldo. Mais il a ses lacunes et Paris, lui, a montré qu'il pouvait au moins rivaliser. Ce serait serré.

  • Chances de qualification du PSG : 45%
Zlatan Ibrahimovic (PSG) contre Raphaël Varane (Real Madrid)
Zlatan Ibrahimovic (PSG) contre Raphaël Varane (Real Madrid) - AFP

Le tirage "piège" : Atlético Madrid

  • Pourquoi "piège" ?

Déjà, parce que l'Atlético est discrètement une valeur sûre de la Ligue des champions depuis le début de l'ère Simeone, avec une finale en 2014 et un quart de finale en 2015. Il a un certain vécu à ce stade de l'épreuve. Et surtout, parce que c'est l'équipe qui convient certainement le moins à celle de Laurent Blanc dans le jeu. L'Atlético abandonne volontiers la maîtrise du ballon à son adversaire pour mieux le neutraliser tactiquement et le crucifier en contre ou sur coups de pied arrêtés. Le tout avec un état d'esprit ultra-combatif incarné par son coach. C'est le traquenard par excellence.

  • Notre avis

Ça resterait un tirage relativement bon, mais surtout dans le sens où Paris éviterait le Barça et le Bayern, voire le Real. Derrière ce trio, l'Atlético est certainement la pire équipe sur laquelle tomber. Les Parisiens seraient légèrement favoris, ce qui ferait plutôt le jeu des Espagnols.

  • Chances de qualification du PSG : 55%
Antoine Griezmann buteur lors d'Atlético Madrid - La Corogne en Liga le 12 mars 2016
Antoine Griezmann buteur lors d'Atlético Madrid - La Corogne en Liga le 12 mars 2016 - AFP

Le tirage "bling-bling" : Manchester City

  • Pourquoi "bling-bling" ?

Un duel entre le PSG et Manchester City opposerait d'abord deux modèles très proches. Des clubs qui ont bâti leurs équipes respectives à coups de millions, voire de centaines de millions, grâce à des propriétaires richissimes venus du Moyen-Orient. Avec le rêve ultime de bouleverser la hiérarchie historiquement installée pour remporter la Ligue des champions. Par rapport aux moyens démesurés mis au service de leur ambition de conquérir l'Europe, le PSG et Manchester City ont souvent été perçus de manière négative. Ça ne les rapproche que davantage.

  • Notre avis

Ce serait un bon tirage pour Paris. City a un entraîneur et des joueurs de très haut niveau, une qualité technique indéniable, mais Paris semble au-dessus individuellement et collectivement. City n'en est qu'à son premier quart et manque aussi de vécu par rapport aux Parisiens.

  • Chances de qualification du PSG : 60%
Sergio Aguero avec Yaya Touré lors de Dinamo Kiev - Manchester City - 2016
Sergio Aguero avec Yaya Touré lors de Dinamo Kiev - Manchester City - 2016 - Panoramic

Le tirage "jouable" : Benfica

  • Pourquoi "jouable" ?

Sur le papier, Benfica a peut-être l'effectif le moins impressionnant parmi les équipes encore en lice. Elle peut s'appuyer sur quelques individualités, comme Nicolas Gaitan, Jonas, Luisao ou Kostas Mitroglou, sur des jeunes prometteurs comme Renato Sanches, mais ça semble un peu léger pour aller au-delà d'un quart de finale de Ligue des champions. Benfica n'en demeure pas moins un habitué de la C1, et a signé un joli coup d'éclat lors de la phase de poules en gagnant sur le terrain de l'Atlético Madrid (1-2). Ça reste cependant l'un des adversaires les moins redoutables du plateau.

  • Notre avis

Il y a match avec Wolfsburg pour le meilleur tirage possible pour Paris. Benfica n'est pas à prendre de haut. Le leader du championnat portugais a une histoire légendaire en Europe et il réalise une très bonne saison. Mais le PSG est au-dessus dans tous les aspects du jeu. A priori, il n'y a pas photo.

  • Chances de qualification du PSG : 75%
Jonas (Benfica) échappe à Witsel (Zenit Saint-Pétersbourg)
Jonas (Benfica) échappe à Witsel (Zenit Saint-Pétersbourg) - AFP

Le tirage "joueur" : Wolfsburg

  • Pourquoi "joueur" ?

Il y a une qualité de jeu Wolfsburg. Le style est attrayant, et il y a quelques talents individuels à l'image des internationaux allemands Julian Draxler et André Schürrle, ou de l'arrière gauche suisse Ricardo Rodriguez, pour ne citer qu'eux. Mais les Loups ne pointent pas qu'à la 8e place de la Bundesliga par hasard. Ils ont des lacunes défensives, notamment dans le repli, ce qui explique en grande partie les 33 buts encaissés en 26 matches de championnat. Wolfsburg a une équipe assez joueuse et ça lui a réussi jusqu'ici en C1. Mais à ce stade de l'épreuve, ça peut précipiter sa chute.

  • Notre avis

C'est, sur le papier, l'un des deux meilleurs tirages possibles pour le PSG, et peut-être le style de jeu qui peut le mieux convenir à la formation de Laurent Blanc. Paris aurait aussi l'avantage d'une bien plus grande expérience de ce type de rendez-vous face aux Allemands. Ce n'est pas négligeable.

  • Chances de qualification pour le PSG : 80%
André Schürrle (Wolfsburg) félicité par ses coéquipiers après son but victorieux contre La Gantoise, mardi 8 mars 2016
André Schürrle (Wolfsburg) félicité par ses coéquipiers après son but victorieux contre La Gantoise, mardi 8 mars 2016 - AFP

Quel adversaire préféreriez-vous pour le PSG en quart de finale de la Ligue des champions ?

Sondage
32404 vote(s)
Atlético Madrid
Bayern Munich
Benfica
FC Barcelone
Manchester City
Real Madrid
Wolfsburg
0 commentaire
Vous lisez :