Panoramic

Bousculé pendant une heure, le PSG a assuré l'essentiel contre Bâle

Très bien payé, le PSG reste au contact

Le 19/10/2016 à 23:37

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Paris Saint-Germain s'est imposé mercredi soir contre Bâle au Parc des Princes (3-0) lors de la 3e journée de la C1. Les Parisiens, longtemps malmenés par les Suisses et qui ont été sauvés trois fois par leurs poteaux, ont assuré l'essentiel en restant au coude à coude avec Arsenal, large vainqueur de Ludogorets (6-0) en tête du groupe A.

Les apparences sont parfois trompeuses. Ce fut le cas ce mercredi soir dans un Parc des Princes qui a retrouvé de la voix avec le retour des Ultras en C1. Le PSG y a cueilli une victoire a priori tranquille face à Bâle (3-0) lors de la 3e journée de Ligue des champions. Sauf qu'il ne faut pas se fier au score. Paris a souffert pour se défaire de Suisses coriaces qui ont touché les montants à trois reprises tout de même. Cette victoire acquise grâce à Di Maria (40e), Lucas (62e) et Cavani (sur penalty, 90+2e) permet à Paris de rester dans le sillage d'Arsenal, leader du groupe A après avoir corrigé Ludogorets (6-0) grâce, notamment, à un triplé de Mesut Özil.

Rien ne fut simple pour un PSG longtemps laborieux. Après la première demi-heure, il n'aurait pas été scandaleux que les Suisses mènent largement à la marque. Mais quand Lang n'a pas buté sur la transversale (5e) ou Doumbia sur le poteau gauche (36e), c'est Aréola qui a maintenu les siens dans le match sur une parade bien sentie face à Steffen. Longtemps, l'excellent Adrien Rabiot a semblé bien seul dans un onze trop tendre, à l'image d'une charnière Thiago Silva - Marquinhos totalement en souffrance face à la puissance de Doumbia.

Ben Arfa et Jesé ont vu la pelouse

C'est finalement Angel Di Maria, après un débordement de Matuidi et un décalage parfait de Rabiot, qui a débloqué le score sur une frappe limpide (40e). A voir la joie intense de l'Argentin pour son premier but de la saison, il n'est pas difficile de comprendre les doutes qui ont traversé son esprit ces derniers temps. Paris a rejoint les vestiaires avec un petit but d'avance et cela tenait du miracle.

En s'ouvrant la route avant la pause, Paris s'est offert un second acte beaucoup plus tranquille. Toujours mené par un grand Rabiot, les champions de France ont peu à peu posé leur griffe sur la rencontre. Sur une relance dans l'axe de Balanta, Lucas a scellé le sort du match (62e) et Bâle s'est peu à peu éteint, malgré un troisième poteau signé Suchy (66e). Unai Emery a pu distribuer un peu de confiance à Hatem Ben Arfa et Jesé, entrés en jeu en fin de match.

Mais l'ancien Niçois, qui a disputé son premier match de Ligue des champions en sept ans, s'est compliqué la vie en surjouant tandis que l'Espagnol a raté un face-à-face contre Vaclik (90e). Si Cavani a donné plus d'ampleur au score en transformant un penalty qu'il avait provoqué (90+3e), le PSG ne devra pas oublier ses errements de début de match. S'il s'en sort indemne face à Bâle, de tels flottements seront sanctionnés quand le niveau s'élèvera. Dès dimanche contre l'OM ?

>> Le résumé du carton d'Arsenal contre Ludogorets :

0
0