Getty Images

"On n'a rien gagné, mais on a écrit l'Histoire"

"On n'a rien gagné, mais on a écrit l'Histoire"

Le 20/04/2017 à 09:33Mis à jour Le 20/04/2017 à 10:57

LIGUE DES CHAMPIONS – L'AS Monaco a encore réussi un très joli coup en se qualifiant pour les demi-finales de la Ligue des champions mercredi soir aux dépens de Dortmund. Partis de très loin l'été dernier, les Monégasques n'en finissent plus d'étonner. Mais ils ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin.

L'Histoire ! Kylian Mbappé et consorts ont en effet écrit une belle page du livre de la Ligue des champions. Personne n'avait connu un tel périple. "On a commencé au troisième tour préliminaire tout de même", abonde également Vadim Vasyliev, le vice-président monégasque. Il ne faut pas l'oublier : cette saison, l'ASM est partie de loin, très loin. Et au fil des matches, des mois, ils ont surpris. La fin approche mais ils continuent de le faire. C'est peut-être ça le plus impressionnant. Cette régularité dans la performance malgré la fatigue.

Vidéo - Jardim : "S'il faut choisir, c'est normal de préférer gagner la Ligue des champions"

02:10

"Ce n'est qu'une demie"

Les joueurs de la Principauté ne s'en cachent d'ailleurs pas : ils sont surpris d'être encore là en C1 et se délectent de leur superbe parcours. Tous ont d'ailleurs conscience que cette année restera indélébile dans leur carrière. "Il faut savourer. Surtout quand on pense que l'on a commencé en tour préliminaire", glisse ainsi Benjamin Mendy. "On n'est pas sur un nuage. Ce qui se passe, c'est la réalité. On a un bon groupe. On s'épanouit ensemble et ça se voit". Cela saute même aux yeux. Comme l'ambition monégasque.

Dans leurs discours, les protégés de Leonardo Jardim montrent en effet le même sang-froid que Mbappé quand il se présente devant le but. Oui, ils savourent. Mais ils en veulent encore plus. Pas question de se croire arrivés. Valère Germain donne ainsi le ton : "C'est une fierté car cela fait très longtemps qu'une équipe française n'a pas été en demi-finale [depuis sept ans, NDLR]. Cela récompense notre superbe saison. Maintenant, ce n'est qu'une demie. Il faut continuer pour aller chercher nos objectifs. Il reste encore un mois de compétition et on peut tout perdre".

Le paradoxe est bien là. L'AS Monaco n'en finit plus de séduire et enfile les victoires. Mais pour que cette saison devienne mémorable, il va falloir garder le bon rythme. Et ajouter une ou plusieurs lignes à son palmarès. Car la peur du vide est encore bien réelle. "On se doit de ramener quelque chose", confirme Germain. "Cette équipe ne se fixe pas de limites, elle mérite des trophées", enchaîne Vasyliev, qui parle maintenant de double objectif entre la L1 et la C1. Tout le monde attend en tout cas la suite avec impatience. En France comme en Europe.

0
0