Panoramic

Ligue des champions (Groupe B) : Naples se fait cueillir par Besiktas, Benfica se frotte les mains

Naples se fait cueillir par Besiktas, Benfica se frotte les mains
Par AFP

Le 19/10/2016 à 23:57

LIGUE DES CHAMPIONS - Naples est tombé de haut mercredi soir. Battu sur leur pelouse, pour la première fois depuis la saison 2012-2013 en coupe d'Europe, par une équipe de Besiktas (2-3) ultra-réaliste, les Napolitains conservent la tête du groupe B mais voient leurs adversaires du soir revenir à un point et Benfica, vainqueur à Kiev (0-2), à deux longueurs.

Le Stade San Paolo n'est plus une forteresse imprenable en coupe d'Europe. Naples, qui traverse une période difficile, s'est incliné face à Besiktas (2-3) à domicile mercredi soir, lors de la 3e journée de la Ligue des champions. Une défaite surprise qui rebat totalement les cartes dans le groupe B. Les Napolitains, qui avaient remporté leurs deux premiers matches, restent tout de même en tête de leur poule, avec un point de plus que les Turcs et deux de plus que Benfica, qui a été battre le Dynamo Kiev (0-2).

Mais avec une victoire, ils auraient quasiment assuré leur qualification pour les 8es de finale. Au contraire, ils vont avoir à batailler et doivent désormais trouver le moyen de mettre fin à cette mauvaise passe, sanctionnée de trois défaites consécutives, deux en championnat et une en C1.

Trois tirs cadrés, trois buts pour Besiktas

Le revers de mercredi est tout de même cruel pour Naples, largement supérieur à Besiktas mais victime de l'incroyable réussite des Turcs autant que de sa propre faiblesse défensive. Besiktas a ainsi cadré... trois frappes sur l'ensemble du match. Naples, de son côté, a eu près de 65% de possession, a tiré 18 fois au but (neuf frappes cadrées) et a obtenu 17 corners, contre un à son adversaire.

Après 10 minutes entièrement napolitaines, la première incursion turque était ainsi la bonne avec une jolie action : passe lobée d'Arslan pour Quaresma qui centrait au deuxième poteau et trouvait Adriano (12e). L'égalisation du Belge Mertens à la 30e minute était méritée mais, moins de dix minutes plus tard, Jorginho offrait d'une horrible passe en retrait le but du 2-1 à l'ancien Lorientais Aboubakar (38e).

Benfica profite de l'aubaine

En deuxième période, Mertens obtenait deux penalties. Le premier, très mal tiré par Insigne, était repoussé par Fabricio (50e). Le deuxième était transformé par Gabbiadini (69e) et Naples poussait alors pour obtenir les trois points. Mais, à la 86e minute, Aboubakar réussissait un doublé avec un coup de tête sur coup franc, les Napolitains réclamant un hors-jeu (3-2, 86e). Repoussée à la quatrième place en Serie A, désormais fragilisée en Ligue des champions, l'équipe de Maurizio Sarri est à la peine depuis la blessure de son avant-centre Milik.

Et il faudra vite que le Napoli se reprenne sur la scène européenne puisque, dans le même temps, Benfica a profité du succès turc pour se rapprocher de la tête de cette poule B. Victorieux sur la pelouse de Kiev (0-2, buts de Salvio et de Cervi), les Lisboètes se sont complètement relancés et pointent désormais à deux petits points des Napolitains.

0
0