AFP

Ligue des champions : Monaco arrache un nul sur le terrain du CSKA Moscou (1-1)

Et à la fin, Monaco s'en sort toujours bien

Le 18/10/2016 à 23:11

LIGUE DES CHAMPIONS - Un but de Bernardo Silva à la 87e minute de jeu a permis à Monaco de prendre un point sur le terrain du CSKA Moscou mercredi (1-1). Les Monégasques conservent la tête du groupe E avec un point d'avance sur Tottenham, qui a lui aussi fait match nul à Leverkusen (0-0).

Trois semaines après le score de parité face à Leverkusen (1-1), Monaco a refait le même coup. Le club de la Principauté a arraché le nul dans les derniers instants, sur le terrain du CSKA Moscou (1-1), à l'occasion de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Bernardo Silva, le Monégasque le plus percutant, a évité aux siens une sévère déconvenue face à une modeste équipe russe. Ce point précieux permet ainsi à l'ASM de conserver sa première place du groupe E avec cinq points et de devancer d'une unité Tottenham, qui a aussi ramené un point de son déplacement à Leverkusen (0-0).

Les hommes de Leonardo Jardim n'ont pas livré le match qu'on attendait d'eux. Face à l'adversaire théoriquement le plus faible du groupe, ils n'ont pas réussi à mettre d'entrée l'intensité nécessaire pour déstabiliser leurs adversaires. Pire, les Monégasques se sont endormis dans un faux rythme qui a permis aux Russes de progressivement se réveiller. Et Lacina Traoré, prêté par l'ASM, en a profité pour convertir sa deuxième opportunité du match et crucifier son club d'appartenance (1-0, 34e).

Dès lors, les réactions monégasques ont été trop épisodiques. Seulement par séquences. Et principalement dans les fins des deux périodes qui ont surtout permis à Akinfeev de briller et de repousser l'échéance. Jusqu'à la libération de Bernardo Silva. Après une frappe de Carrillo repoussée par le portier russe, le Portugais a égalisé d'une frappe habile du gauche de près (1-1, 87e). Un but en guise de soulagement mais qui n'effacera pas les regrets laissés par la prestation peu convaincante des Monégasques. Au vu de l'adversité, la victoire était largement à leur portée.

0
0