Eurosport

Tirage au sort : Du Bayern à Leicester, nous avons évalué les chances de Monaco

Du Bayern à Leicester, nous avons évalué les chances de Monaco

Le 17/03/2017 à 11:05

LIGUE DES CHAMPIONS - Monaco saura à quel adversaire il aura à faire en quarts de finale lors du tirage au sort vendredi à Nyon (12h). Voici un tour d'horizon des opposants potentiels pour l'équipe de Leonardo Jardim et une évaluation de ses chances de qualification pour les demi-finales. Un tirage au sort à suivre en direct sur Eurosport à partir de midi !

    Les quarts commencent ici. Dernier représentant français après avoir renversé Manchester City mercredi à Louis-II (3-1), Monaco va connaître son adversaire sur le route du dernier carré de la Ligue des champions, vendredi à Nyon (12h). Le plateau est varié pour l'équipe de Leonardo Jardim. Ses chances de qualification aussi selon ce que le sort va lui réserver. Nous les avons évaluées.

    Le tirage "de la mort" : Bayern Munich

    C'est certainement le pire adversaire possible pour Monaco, même s'il y a match avec le Real. Le Bayern a signé une impressionnante démonstration au tour précédent face à Arsenal (victoires 5-1 à l'aller comme au retour), il n'a jamais été absent du dernier carré de la Ligue des champions depuis 2011 et il dispose sur son banc d'une véritable référence de la compétition en la personne de Carlo Ancelotti. Et en plus, le FCB n'a jamais été sorti par un club français dans les tours à élimination directe, à l'exception d'une sortie de route face à Saint-Etienne en 16e de la C1 1969-70 (2-0, 0-3).

    • Notre avis : 30% de chances de qualification. Le Bayern, c'est une machine de guerre. Même l'équipe de Jardim, si talentueuse, enthousiaste et combative soit-elle, ne semble pas en mesure d'y résister.
    Robert Lewandowski - Thiago Alcantara - Bayern Munich 2017

    Robert Lewandowski - Thiago Alcantara - Bayern Munich 2017AFP

    Le tirage "clin d'œil" : Real Madrid

    Un duel face au Real en quart de finale de la Ligue des champions, ça ne vous rappelle rien ? Monaco avait écrit l'une des plus belles pages de son histoire européenne lors de sa formidable épopée du printemps 2004 en éliminant le club merengue à ce stade de l'épreuve. Avec une magnifique victoire à Louis-II (3-1) pour renverser une situation compromise après la défaite subie à Santiago-Bernabeu (4-2). A l'époque, Zidane était joueur du Real. Aujourd'hui, il est à la tête d'une équipe tenante du titre et victorieuse de deux des trois dernières éditions de la compétition…

    • Notre avis : 35% de chances de qualification. Pour le clin d'œil, ce serait sympa. Mais ce Real, c'est le talent, l'expérience et le caractère incarné par son capitaine Sergio Ramos. Il s'en tire toujours.
    Jérôme Rothen en duel avec Zinédine Zidane lors de Monaco-Real Madrid, en 2004

    Jérôme Rothen en duel avec Zinédine Zidane lors de Monaco-Real Madrid, en 2004Panoramic

    Le tirage "revanche" : Juventus Turin

    Le bourreau de Monaco il y a deux ans, celui qui lui avait barré la route des demi-finales au terme d'une double confrontation serrée (1-0, 0-0) et marquée par des décisions arbitrales défavorables à l'ASM. L'équipe de Leonardo Jardim méritait mieux que ce scénario cruel. Un constat que d'autres clubs français ont fait avec cette Vieille Dame si souvent impitoyable. Mais il n'y a pas que l'histoire. L'équipe de Massimiliano Allegri est un prétendant qui ne dit pas son nom, forte de son expérience et d'une solidité défensive prouvée, et armée en attaque avec le duo Gonzalo Higuain-Paulo Dybala.

    • Notre avis : 40% de chances de qualification. La Juve a le style de jeu pour poser des problèmes à Monaco et elle ne passe jamais à côté de ses rendez-vous européens à ce stade de la compétition. Il faut l'éviter.
    La main de Giorgio Chiellini (Juventus) face à Monaco

    La main de Giorgio Chiellini (Juventus) face à MonacoAFP

    Le tirage "vengeance" : FC Barcelone

    La qualification miraculeuse et historique du Barça face au PSG en 8e de finale a fait beaucoup de mal au club de la capitale. Mais aussi au football français en le privant d'un deuxième représentant en quarts de finale. Monaco aurait l'occasion de le venger, même si le FC Barcelone est un très gros morceau. Le club catalan n'est cependant pas aussi dominant que par le passé et l'ASM aurait un coup à jouer. La manière dont l'équipe de Leonardo Jardim a vaincu Manchester City, en jouant son jeu et en ne se reniant jamais, laisse à penser qu'elle peut réussir là où Paris a échoué.

    • Notre avis : 45% de chances de qualification. Sur le papier, il y a un net avantage pour le Barça. Sur le terrain, c’est moins évident. De tous les "gros", c'est celui qui semble le plus prenable pour Monaco.
    La MSN

    La MSNEurosport

    Le tirage "pénible" : Atlético Madrid

    Le club rojiblanco est difficile à cerner. Il paraît moins performant cette saison. Mais en attendant, il a encore réussi à tailler sa route jusqu'aux quarts de finale, comme lors des trois dernières saisons. L'Atlético a systématiquement buté sur son voisin merengue et il a su vaincre des références comme le Barça et le Bayern en 2015-16. Deux fois finaliste ces trois dernières années, l'équipe de Diego Simeone a prouvé sa valeur dans cette compétition. Elle a aussi le style de jeu pour enquiquiner Monaco. Et un bon informateur en la personne de Yannick Carrasco, membre de l'aventure monégasque il y a deux ans.

    • Notre avis : 50% de chances de qualification. C'est le tirage piège par excellence parce que plus jouable que d'autres sur le papier. Mais pas forcément sur le rectangle vert.
    Diego Simeone

    Diego SimeonePanoramic

    Le tirage "champagne" : Borussia Dortmund

    Un Monaco-Dortmund, ça vaudrait vraiment le coup d'œil. Les deux équipes cultivent beaucoup de similitudes. La jeunesse, l'enthousiasme et une féroce envie de marquer des buts, notamment. Cela peut donner une double confrontation spectaculaire, riches en buts… et indécise. Le club allemand réalise un parcours assez remarquable en Ligue des champions. Il avait terminé en tête et invaincu dans son groupe en phase de poules, décrochant au passage deux nuls face au Real Madrid (2-2 à chaque fois) et il a signé une éclatante victoire face au Benfica pour accéder aux quarts (4-0).

    • Notre avis : 55% de chances de qualification. Ce serait loin d'être une partie de plaisir pour les Monégasques, surtout au Signal Iduna Park. Mais ce ne serait pas un mauvais tirage pour l'ASM.
    Le mur du Signal Iduna Park de Dortmund

    Le mur du Signal Iduna Park de DortmundAFP

    Le tirage "lucky" : Leicester City

    Il n'y a pas de petite équipe en quarts de finale de la Ligue des champions. Mais Leicester est quand même celle sur laquelle tous les clubs encore en lice souhaitent tomber. Notamment Monaco, tant les Anglais lui réussissent dans cette compétition, à l'image de la qualification décrochée face à Manchester City, la quatrième consécutive face à une formation de Premier League en C1. Et l'équipe de Josep Guardiola semble nettement plus compétitive que les Foxes. Dans le jeu, Leicester devrait logiquement être mis difficulté par une ASM supérieure dans tous les domaines en cas de duel.

    • Notre avis : 75% de chances de qualification. Il faudra que Monaco concrétise sa supériorité sur le terrain. Mais c'est largement dans les cordes des joueurs de Jardim. Le meilleur tirage possible.
    Le Grand Chelem de Monaco face aux clubs anglais
    0
    0