Panoramic

Vainqueurs du Legia et du Sporting, le Real et Dortmund poursuivent leur marche en avant

Le Real et Dortmund poursuivent leur marche en avant

Le 18/10/2016 à 23:54

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Real Madrid s'est promené ce mardi soir contre le Legia Varsovie à Bernabeu (5-1) dans un match enlevé où les Polonais ont vendu chèrement leur peau. De son côté, le Borussia Dortmund est allé chercher un succès important sur la pelouse du Sporting Portugal (1-2). Avec sept points en trois matches, les deux équipes creusent l'écart en tête du groupe F.

Ce ne fut pas aussi évident que le score le laisse penser mais le Real Madrid a finalement bien négocié son 400e match sur la scène européenne. Les Madrilènes ont fait parler leur force offensive pour s'imposer largement contre le Legia Varsovie au terme d'une rencontre très ouverte (5-1). Bien mieux armés offensivement, les Merengue ont su se montrer plus efficaces en première période puis ont bien géré la seconde face à des Polonais joueurs mais un peu naïfs.

Pendant ce temps là, le Borussia Dortmund est allé s'imposer face au Sporting Portugal (1-2). Les Allemands restent en tête du groupe avec 7 points, comme les champions d'Europe en titre, mais avec une meilleure différence de buts (+7 contre +5).

L'arbitre français, Ruddy Buquet, et les spectateurs du Santiago Bernabeu ont eu droit à un joli spectacle ce mardi soir. Si les Merengue ont tout de suite mis le pied sur le ballon, le Legia n'était pas venu dans la capitale espagnole pour subir la furia adverse sans broncher et a même vite montré ses qualités en contres. Jodlowiec a commencé par inquiéter Keylor Navas (9e), puis Odjidja-Ofoe a trouvé le poteau droit du portier costaricien (12e).

Deux passes décisives mais pas de but pour Ronaldo

Sur le bord du terrain, Zidane commençait à s'agacer, mais la belle ouverture du score en solo de Bale lui a permis de se calmer (1-0, 16e). Le Gallois n'avait plus trouvé le chemin des filets adverses en C1 depuis décembre 2014. Avec en plus un but contre son camp de Jodlowiec, sur un tir de Marcelo, dans la foulée (2-0, 19e), ZZ a clairement pu se détendre.

Sauf que le Legia Varsovie n'a pas renoncé et est vite revenu au score sur un penalty de son avant-centre serbe Radovic après une faute de Danilo (2-1, 22e). Les joueurs de Jacek Magiera auraient même pu égaliser si la jolie frappe enroulée de Kucharczyk s'était révélée un soupçon plus précise (35e). Au lieu de cela, c'est Asensio qui a redonné un avantage plus confortable aux Merengue (3-1, 37e). Comme en Supercoupe et en Liga, le jeune Espagnol a débloqué son compteur but dès son premier match.

La rencontre s'est poursuivie sur le même ton en seconde période mais il a fallu attendre les entrées conjuguées d'Alvaro Morata et Lucas Vazquez (64e) pour voir les champions d'Europe prendre définitivement le large face aux partenaires du Français Thibault Moulin. Le premier a débordé et centré sur la gauche et le second a placé sa reprise dans la course entre les jambes du portier adverse (4-1, 68e).

Dortmund fait le plein au Portugal

L'efficace Morata a clos le score en angle fermé après une passe décisive de Cristiano Ronaldo, la seconde de la soirée pour le Portugais (5-1, 84e). Comme Benzema, CR7 a beaucoup tenté mais n'a pas réussi à marquer dans ce match débridé. Agacé dans les dernières minutes, il a même copieusement raté. Avec un Cristiano un peu plus réaliste, les Madrilènes auraient décroché une victoire encore plus large et auraient pu compter la même différence de buts que le Borussia Dortmund.

Après trois rencontres sans succès toutes compétitions confondues, les joueurs de Thomas Tuchel ont repris leur marche en avant en allant décrocher une importante victoire sur la pelouse du Sporting Portugal (1-2). L'inévitable Pierre-Emerick Aubameyang a rapidement débloqué la situation (9e), Julian Weigl a ensuite marqué son tout premier but en Ligue des champions (43e). Bruno César a réduit le score pour le Sporting (67e). Mais les Portugais, relégués à quatre points des deux ténors du groupe F, devront désormais réaliser un exploit en Allemagne lors de la prochaine journée pour encore rêver de huitième de finale.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) après son but contre le Sporting Portugal en Ligue des champions

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) après son but contre le Sporting Portugal en Ligue des championsPanoramic

0
0