Getty Images

Avec un doublé de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid domine Dortmund (1-3)

Impitoyable Real, insatiable Ronaldo

Le 26/09/2017 à 22:32Mis à jour Le 26/09/2017 à 22:56

LIGUE DES CHAMPIONS - Le tenant du titre tient son rang. Dans le choc de ce groupe H, le Real Madrid a pris le meilleur sur le Borussia Dortmund grâce, notamment, à un doublé de Cristiano Ronaldo qui fêtait son 400e match avec le club merengue (1-3). Avec deux victoires en deux matches, les Madrilènes sont très bien partis. Tout l'inverse du Borussia.

Tranquille. Serein. Mais surtout souverain. Dans un match encore très animé, le Real a pris le meilleur sur le terrain d’un Borussia Dortmund trop friable derrière pour espérer mieux (1-3). Après l’ouverture du score de Gareth Bale, c’est Cristiano Ronaldo qui a fait plonger le club allemand d’un joli doublé.

Dans ce groupe H, les Borussen sont déjà en difficulté après leurs deux défaites (0 point) et laissent le Real et Tottenham en excellente posture pour la qualification (2-0).

400e victorieuse pour Ronaldo

Et comment ne pas (encore) évoquer la performance monstrueuse de Cristiano Ronaldo ce mardi ? Pour son 400e match sous le maillot merengue, CR7 n’a certes pas été très visible mais a su plier le match quand il le fallait. Après avoir raté le cadre en première mi-temps du gauche (44e), le Portugais a rectifié le tir en exploitant parfaitement une offrande de Bale pour creuser l’écart (49e, 0-2) puis en tuant dans l’œuf la tentative de rébellion allemande d’une frappe en angle fermé (79e, 1-3). De quoi s’offrir des stats toujours plus hallucinantes.

Avant lui, c’est l’autre attaquant madrilène, Gareth Bale, qui avait capté toute la lumière. Après un début de match animé, il avait calmé le bouillant Signal Iduna Park d’une volée magistrale du gauche dans la lucarne de Burkli (18e, 1-0). De quoi récompenser une première mi-temps globalement maîtrisée par les Espagnols, notamment grâce à la technique soyeuse de leurs milieux.

Varane costaud, Aubameyang buteur

Et Dortmund dans tout ça ? Plutôt décevant dans l’ensemble. Si le but de Pierre-Emerick Aubameyang a eu le mérite de mettre un peu de folie dans le match (1-2, 54e), les occasions sur le but de Keylor Navas n’ont pas été légion. Mais les Allemands pourront toujours regretter cette main de Sergio Ramos dans la surface non-sifflée qui aurait pu changer le cours du match (13e).

Il n’empêche, ce Borussia était trop léger pour inquiéter le mastodonte Real incarné par un Raphaël Varane solide et auteur d’un sauvetage magnifique sur sa ligne (46e). Avec 6 points en deux matches, le Real est déjà dans les temps pour le printemps. Et, pour être sincère, ça promet.

0
0