Getty Images

Barcelone - Juventus (3-0) : "Contre une équipe qui n'a pas Messi, on n'aurait pas pris de buts"

"Contre une équipe qui n'a pas Messi, on n'aurait pas pris de buts"

Le 13/09/2017 à 00:13Mis à jour Le 13/09/2017 à 06:17

LIGUE DES CHAMPIONS – Le FC Barcelone a idéalement entamé sa campagne de Ligue des champions avec une large victoire dans le choc face à la Juventus Turin (3-0). Ce succès porte le sceau de Lionel Messi, auteur d’un doublé. Deux buts qui rappellent que l’Argentin est toujours un attaquant hors-norme.

A la sortie d’un été qui a bouleversé l’échiquier européen, le FC Barcelone est ressorti affaibli avec un mercato marqué par la perte de Neymar. Le départ retentissant du Brésilien et le démantèlement de la MSN ont momentanément fait oublier dans les mémoires collectives que le Barça tient l’un des plus grands joueurs de l’histoire dans son équipe : Lionel Messi. La Pulga s’est bien chargée de le rappeler ce mardi soir face à la Juventus Turin sur une scène européenne qu’il s’amuse à martyriser depuis ses débuts dans la compétition

Gianluigi Buffon débarquait au Camp Nou flanqué de certitudes puisqu’il n’avait jamais cédé face à Messi avant cette rencontre. Mais, après un début de match plutôt séduisant des Turinois, le gardien italien et la Juve ont été emportés par la maestria de l’Argentin. En initiant un une-deux avec Suarez, il a fait parler la poudre une première fois sur une frappe croisée dans les dernières encablures de la première période (1-0, 45e).

Gigi s’est de nouveau incliné sur un nouveau tir (3-0, 69e), dont le numéro 10 barcelonais a le secret. Celui qui vient se loger dans le petit filet sans que le gardien ne puisse esquisser le moindre geste. Buffon rejoint donc les nombreux portiers impuissants face au génie de Messi. Et 2 réalisations qui font 96 buts en Ligue des champions. On guettera la réaction ce mercredi de Cristiano Ronaldo, qui trône en tête du classement des meilleurs buteurs de l'histoire de la C1 avec 106 réalisations, avec le Real Madrid contre l’Apoel Nicosie.

C’est le lot des joueurs d’exception

Entre-temps, l’une de ses fameuses frappes a heurté violemment le poteau (52e) et il a provoqué le deuxième but barcelonais avec une accélération pour prendre de court la défense turinoise, avant qu’Ivan Rakitic ne pousse le ballon dans le but vide (2-0, 56e). Dans son sillage, même si Luis Suarez et Ousmane Dembélé ont été deux ou trois crans en dessous de lui, Andrés Iniesta et Sergio Busquets ont retrouvé de l’éclat dans l’entrejeu.

Alors, forcément, difficile de ne pas recevoir les éloges de son coach, Ernesto Valverde : "J'ai beaucoup souffert contre Messi. Quand il prend le ballon, il se passe forcément quelque chose de positif pour nous. Ce soir, il a débloqué le match". Même Max Allegri est resté bouche-bée par sa performance : "Contre une équipe qui n'a pas Messi, on n'aurait pas pris de buts. Un joueur comme lui peut marquer ou faire marquer depuis la limite de la surface. (...) Ce soir, il a marqué parce qu'on lui a laissé trop d'espace, je dirais presque qu'on lui a facilité les choses."

Lionel Messi poursuit son début de saison canon en club avec sept buts en quatre matches. Il place déjà la barre très haute pour porter le Barça. C’est le lot des joueurs d’exception. Lionel Messi a envoyé un message à l’Europe, qui commençait à émettre des doutes sur la compétitivité du FC Barcelone. Mais la Pulga a livré une vraie réponse de patron à ces interrogations.

0
0