Eurosport

Il n'y a aucun doute pour la presse espagnole : le Real Madrid "est en crise"

Il n'y a aucun doute pour la presse espagnole : le Real Madrid "est en crise"

Le 02/11/2017 à 10:35Mis à jour Le 02/11/2017 à 10:46

LIGUE DES CHAMPIONS - Au lendemain de la défaite du Real Madrid à Wembley contre Tottenham, la presse espagnole n'y va pas par quatre chemins : le Real Madrid est en crise. Et Zinedine Zidane n'est pas épargné par la critique.

Quand les quotidiens sportifs catalans font leur Une sur le Real Madrid, c'est généralement qu'il y a de l'orage dans l'air. Au lendemain de la défaite merengue à Wembley, trois jours après la défaite du Real à Gérone, en Catalogne, Mundo Deportivo et Sport ne manquent pas l'occasion de faire leurs gros titres sur la déroute madrilène.

Les têtes basses d'Isco et Sergio Ramos, ou encore le regard perdu de Cristiano Ronaldo, s'affichent ainsi en Une des gazettes à Barcelone, où l'on n'hésite pas une seconde à parler de "crise" pour décrire la mauvaise passe actuelle du Real Madrid, troisième de Liga à huit points du Barça et deuxième de son groupe de Ligue des champions derrière Tottenham.

"L'équipe merengue est en crise totale et Zidane se retrouve sans recours pour éviter les défaites", lance ainsi Sport, parlant d'un Real Madrid "sans direction". Dans la même veine, Mundo Deportivo voit en cette nouvelle défaite du Real le début d'une "crise totale". "Le Real est en chute libre" insiste MD en pages intérieures tandis que l'Esportiu, un autre quotidien sportif catalan, montre à sa Une Cristiano Ronaldo en train de réprimander les arbitres, avec le titre ambigu suivant : "Ils sont impuissants".

Crise, le mot est donc lâché sans tabou en Catalogne. Et à Madrid ? Le quotidien madrilène AS préfère parler de "cauchemar" à Wembley en Une de sa version papier et note que le premier but des Spurs était entaché d'une position de hors-jeu au départ de l'action. Malgré tout, la gazette madrilène reconnaît volontiers que le Real Madrid ne méritait pas de gagner et pointe du doigt le coaching de Zidane et son choix de passer en cours de match à une défense à trois. AS estime même que la réduction de l'écart de Cristiano Ronaldo "maquille" le résultat du match, sous-entendu, qu'il aurait pu être plus large encore.

De son côté, le quotidien Marca tire lui "toutes les sonnettes d'alarme" et parle de la "plus grosse défaite" de l'ère Zidane entraîneur. "La crise du Real en Liga se prolonge sur la scène européenne" ajoute la gazette pro-Real en Une de sa version papier. Ce n'est guère plus joyeux en Une de sa version digitale : "Le Real touche le fond". Battu pour la première fois en poule de Ligue des champions depuis 2012, le Real Madrid tentera de ne pas enchaîner un troisième revers de rang ce dimanche face à Las Palmas. Dans un climat qui s'annonce tendu, forcément.

0
0