Getty Images

Naples et Leipzig restent à quai et joueront la Ligue Europa au printemps

Naples et Leipzig restent à quai et joueront la Ligue Europa au printemps
Par Eurosport

Le 06/12/2017 à 22:45Mis à jour Le 06/12/2017 à 23:48

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Napoli ne verra pas les 8es de finale de la Ligue des champions. Les Italiens ont été éliminés après leur défaite face au Feyenoord (2-1) combiné à la victoire du Shakhtar Donetsk contre Manchester City (2-1), mercredi soir. Les Ukrainiens terminent donc deuxièmes du groupe F, derrière les Anglais. Naples disputera la C3 au printemps.

Groupe E

Liverpool - Spartak Moscou (7-0)

Maribor - FC Séville (1-1)

Groupe F

Feyenoord - Naples (2-1)

Les étoiles européennes n'étaient pas alignées ce mercredi soir pour le Napoli. Confrontés au Feyenoord Rotterdam, bon dernier du groupe F avec cinq défaites en autant de rencontres, les joueurs de Maurizio Sarri devaient, pour atteindre les huitièmes de finale, s'imposer tout en espérant une défaite du Shakhtar face à City. Si les Napolitains ont cru se mettre rapidement dans le bon sens après l'ouverture du score précoce de Piotr Zielinski (0-1, 2e), Nicolai Jorgensen est venu mettre un premier coup de massue sur les crânes italiens d'un coup de tête parfait (1-1, 33e).

Le second est arrivé en toute fin de match par Jeremiah St. Juste (90e+1), buteur toujours de la tête et alors que le Napoli évoluait en supériorité numérique suite à l'exclusion de Tonny Vilhena (83e). Auteur d'une prestation insipide, les Napolitains ne méritaient pas mieux que d'être renversés en Ligue Europa, et n'auront de toute façon pas beaucoup de regrets puisque, dans l'autre rencontre du groupe, les Ukrainiens n'ont pas laissé de place au suspense.

Shakhtar Donetsk - Manchester City (2-1)

Si les joueurs du Napoli comptaient sur une implication totale de Manchester City, Pep Guardiola a dû vite refroidir leurs espoirs. A quatre jours du derby face à United, les Citizens alignaient en effet une équipe largement remaniée avec deux joueurs de l'Academy titularisés pour la première fois : Tosin Adarabioyo (20 ans) et le champion du Monde U17 Phil Foden (17 ans). Le Shakhtar a profité du manque de complicité de son adversaire pour imprimer le tempo du match et mener à la pause. Bernard a déclenché le premier éclair d'une belle frappe enroulée dans la lucarne d'Ederson (1-0, 26e). Son compatriote brésilien Ismaily, très en jambes sur son flanc gauche, a lui profité d'une sortie manquée d'Ederson pour marquer dans le but vide (2-0, 32e).

Menés par deux buts d'écart pour la première fois de la saison, Manchester City a dû attendre les entrées de Kün Aguero puis du virevoltant hispano-marocain Brahim Diaz (18 ans) pour voir de la folie dans son jeu. Cependant, au-delà d'un poteau de Gabriel Jesus (79e), ils ont dû patienter jusqu'aux arrêts de jeu et une faute sur l'attaquant brésilien pour faire trembler les filets de Pyatov. Kün Agüero s'est chargé d'inscrire le penalty (2-1, 90e+2) mais ça n'a pas suffi pour empêcher la fin de série : Manchester City sera resté invaincu durant 22 matches cette saison toutes compétitions confondues.

Groupe G

Porto - Monaco (5-2)

Leipzig - Besiktas (1-2)

Condamné à faire mieux que le FC Porto dans un duel à distance, le RB Leipzig n'est pas parvenu à se hisser à la hauteur de l'enjeu face à une équipe du Besiktas pourtant déjà qualifiée et largement remaniée. Les Allemands, paralysés, inconsistants et imprécis, sont tombés sur un immense Tolga Zengin, héros d'un soir ayant écœuré plusieurs fois Naby Keïta, Timo Werner et Bruma. Mis sur orbite par un penalty signé Alvaro Negredo (0-1, 10e), les Aigles Noirs, décomplexés, ont terminé le boulot grâce à Talisca (1-2, 90e) après l'expulsion de Stefan Ilsanker (0-1, 82e) et la réduction du score anecdotique de Naby Keïta (1-1, 87e).

Invaincu dans ce groupe G, le Besiktas mérite donc sa première place et son ticket pour les phases finales. Le RB Leipzig, de son côté, devra se contenter d'un reversement en Ligue Europa en raison de sa défaite mais aussi de la large victoire de Porto face à Monaco (5-2). Un succès face aux Turcs n'aurait de toute façon pas suffi pour continuer en Ligue des champions. La loi des groupes homogènes.

Groupe H

Real Madrid - Borussia Dortmund (3-2)

Tottenham - Apoel Nicosie (3-0)

Les Spurs bouclent leur phase de groupes sur un succès convaincant. Déjà assurés de terminer en tête de la poule et malgré les quelques changements opérés par leur coach Mauricio Pochettino, les Londoniens ont fait plaisir à leurs supporters sur la pelouse de Wembley face à l'Apoel Nicosie (3-0). L'Espagnol Fernando Llorente a pu inscrire son tout premier but avec Tottenham lors de sa 17e apparition (1-0, 20e). Georges-Kévin Nkoudou a également débloqué son compteur en fin de rencontre (3-0, 80e) alors que Heung-Min Son avait doublé la mise (2-0, 37e). La pépite Kazaiah Sterling, 19 ans, a même pu faire ses grands débuts avec l'équipe première. Nicosie est éliminé de toutes compétition européenne.

0
0