FOOTBALL 2012 Marseille-Fenerbahçe (Joey Barton) - DPPI
 
Article
commentaires
Football > Ligue Europa

Les notes d'OM-Fenerbahçe (0-1) : Joey Barton monte en puissance

Barton monte en puissance

Par Sharkfoot
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/11/2012 à 09:41 -
Par Sharkfoot - Le 23/11/2012 à 09:41
Avant de faire ses débuts en Ligue 1, Joey Barton a confirmé sa montée en puissance face à Fenerbahçe (0-1). Les notes du match avec notre partenaire Sharkfoot.

STEVE MANDANDA
Note défensive : 4.5 – Note offensive : 5

Décisif sur un coup-franc et une tentative lointaine, Mandanda vit une période un peu plus difficile où il peine à s’imposer sur tout un match. Sa détente sur le but d’Irtegün n’est pas idéale. Il n’a rien eu à faire ensuite, Mandanda aura encore de quoi s’énerver après le match… Pas de soucis à la relance. Décisif puis trop statique, Il Fenomeno se cherche.

KASSIM ABDALLAH
Note défensive : 5.5 - Note offensive : 4.5

Il se concentre à défendre proprement et sobrement, ce qu’il réussit plutôt bien, même s’il manque sur certaines actions d’agressivité pour s’imposer véritablement, à l’image du but d’Irtegün. Abdallah n’a pas hésité à monter pour proposer des solutions, mais il est assez maladroit. Ses centres n’ont jamais trouvé preneur et il ne donne pas l’impression de viser. Sa faiblesse technique se fait ressentir alors que la situation permet de créer une occasion dangereuse. Il manque de justesse technique et ça se voit, cela reste tout à fait correct.

ROD FANNI
Note défensive : 6.5 - Note offensive : 5

Bonne présence dans les airs et dans les duels pour éviter de se faire prendre à défaut sur des ballons dans le dos de la défense olympienne. Fanni est vraiment plus à l’aise dans l’axe, il joue plus simplement et semble faire preuve de plus de concentration. Il a joué sobre à la relance, sans prendre de risque. Impeccable… lorsqu’il joue dans l’axe.

LUCAS MENDES
Note défensive : 5.5 – Note offensive : 4

Lorsqu’il faut jaillir et défendre sur une phase assez lente, Mendes est intraitable et s’en sort toujours très bien. En revanche, quand le ballon part dans son dos, il est rapidement en difficulté. Sow a naturellement pris la profondeur, ce qui lui coûte un carton jaune rapide. Lorsqu’il a le temps, il relance proprement avec son pied gauche, mais a perdu quelques ballons bêtement en dégageant ou en loupant ses transmissions. Il attaque ses ballons et passe devant son attaquant, une qualité importante chez un défenseur, mais aussi dangereuse. Costaud, un peu lent, mais difficile à bouger.

JEREMY MOREL
Note défensive : 6 – Note offensive : 5

Défensivement, Morel n’a pas été trop inquiété, Kuyt rentrait régulièrement dans l’axe pour partir dans la profondeur. Il a réalisé quelques bonnes interventions, sans trop être impliqué, en défendant avec justesse. Sur le plan offensif, son déchet technique, sur des actions parfois anodines, vient encore ternir sa prestation. Ses centres sont rarement précis, même s’il a trouvé A.Ayew à l’heure de jeu. C’était un peu mieux en seconde période, bien que ce soit encore brouillon, mais Morel a été plus impliqué et appliqué. Du déchet, trop de déchet, mais de la solidité et la disponibilité.

RAFIDINE ABDULLAH
Note défensive : 6.5 – Note offensive : 6

Il joue à l’expérience, étonnant pour un jeune joueur de 18 ans. Quelques bonnes interventions, un pressing intelligent, rarement intensif, et des tacles précis. On va lui reprocher son marquage et son manque d’agressivité sur le but d’Irtegün toutefois. Il joue dans le sens du jeu, perd rarement le ballon et s’applique à trouver des décalages. Abdullah s’est même distingué par une belle frappe lointaine. Il n’hésite pas à demander le ballon en relais et prend petit à petit ses responsabilités. Son sens de l’interception fait du bien lorsque l’OM joue haut. Un jeune de 18 ans qui joue avec l’expérience d’un trentenaire…

JOEY BARTON
Note défensive : 5 - Note offensive : 6

Il a manqué d’impact, son pressing a été un peu perdu dans la masse. Du coup, l’équipe a subi et a eu des difficultés à remonter plus haut. Il est en retard sur la déviation amenant le premier but. C’était mieux en seconde période où il a enfin gagné des duels déterminants. Barton est très bon en première intention, notamment lorsqu’il distille ses passes longues. Son influence et sa disponibilité ont fait du bien au jeu marseillais. Il est lui aussi tout près d’égaliser en fin de match. Ses corners n’ont pas été bien tirés cette fois. Performance correcte, bonne montée en puissance, moins bon que face à Mönchengladbach toutefois.

Remplacé par Wesley Jobello à la 85e minute, qui a fait sa première apparition cette saison, sans parvenir à apporter quoi que ce soit.

FLORIAN RASPENTINO
Note défensive : 5 – Note offensive : 5.5

Il n’a pas encore le réflexe naturel de presser pour mettre la pression sur son adversaire direct, il a eu tendance à trop calculer sur cet aspect du jeu pour éviter, certainement, de se faire dépasser par les évènements. Une bonne agressivité défensivement pour aider son latéral toutefois. Raspentino a eu des bonnes intentions, il a une qualité de centre intéressante et une tendance à demander le ballon où le jeu le demande assez naturelle. Ce n’est pas encore très efficace, mais il aurait pu faire mal, comme sur son tir contré qui ne passe pas loin des buts de Demirel. Un match intéressant, il mérite d’être vu à nouveau.

Remplacé par Benoît Cheyrou, à la 69e minute, qui n’était pas loin d’égaliser sur un tir puissant de loin. Il a quand même eu le temps de manquer ses coups de pied arrêtés.

MORGAN AMALFITANO
Note défensive : 5.5 – Note offensive : 6.5

Une première mi-temps à l’image de sa saison, très irrégulière, avec une belle combativité mais une influence moindre. Positionné dans l’axe, il a parcouru la largeur du terrain pour proposer des solutions. En seconde période, Amalfitano a visiblement vu la lumière. Très tranchant, il a enchaîné les dribbles et les ouvertures millimétrées, les frappes puissantes aussi, pour réaliser une remarquable mi-temps. Il n’a pas été récompensé de ses efforts, dommage car toutes les actions dangereuses sont venues de lui. Il peut à présent se reposer, puisqu’il est suspendu pour les deux prochains matchs en Ligue 1. Très belle deuxième mi-temps, ça faisait longtemps et c’est rare.

ANDRE AYEW
Note défensive : 5.5 – Note offensive : 6.5

Début de match très moyen, il a géré un peu ses efforts pour une fois, notamment en terme de pressing. Petit à petit, il est monté en puissance et s’est créé une belle occasion où A.Ayew manque de lucidité. Il s’est proposé un peu partout sur le terrain, avant de rester dans une position plus excentrée sur le côté gauche où il a été bien meilleur. Il ne gagne pas assez ses duels en face à face, par contre, dans la surface, il règne en maître. Tous les ballons de la tête sont pour lui, sans pour autant parvenir à marquer. A.Ayew revient en forme, manque la réussite.

JORDAN AYEW
Note défensive : 6 – Note offensive : 6

Très combatif, J.Ayew s’est démené au pressing, souvent seul en première mi-temps. Sur les ballons perdus, il a harcelé son adversaire, revenant parfois très bas pour venir aider ses coéquipiers. Mentalité honorable qui mérite d’être souligné. Offensivement, il est revenu trop bas dans la première demi-heure, puis s’est placé en véritable pointe. Ses prises de balle sont astucieuses et agiles, il ne fait pas toujours le bon choix mais amène quoi qu’il arrive du danger. Bien remué par les défenseurs centraux, il a fait ce qu’il a pu. Il doit encore gagner en altruisme, mais Jordan apporte en pointe.

Retrouvez l’ensemble de l’article sur Sharkfoot