2012 Ligue Europa Incidents Marseile Fenerbahçe - AFP
 
Football > Ligue Europa

OM-Fenerbahçe : le Vélodrome a été le théâtre d'incidents entre supporters

Ça a chauffé au Vélodrome

Par AFP
Dernière mise à jour Le 23/11/2012 à 07:09 -
Par AFP - Le 23/11/2012 à 07:09
Des incidents entre supporters se sont produits au stade Vélodrome, en marge de la rencontre entre l'OM et Fenerbahçe.
 

La rencontre entre Marseille et Fenerbahçe a été plus chaude dans les tribunes que sur la pelouse du stade Vélodrome. Des incidents entre supporters sont intervenus avant et pendant le rendez-vous de Ligue Europa dans l'enceinte phocéenne. Trois personnes, un Turc et deux autres d'origine turque, ont été interpellées, a indiqué la police. Selon l'OM, l'une de ces personnes a été interpellée pour jet d'un engin pyrotechnique.

Les incidents ont débuté après le but inscrit par les Turcs, à la 40e minute. Ils ont éclaté dans le virage nord où des supporters turcs avaient pris place au milieu des supporters marseillais. Alors que des bagarres avaient commencé, les stadiers ont évacué les supporters turcs vers la tribune Jean-Bouin où d'autres supporters de Fenerbahçe avaient pris place. Un fumigène a également été tiré en direction de la tribune Jean-Bouin. A la mi-temps, d'autres incidents se sont produits à proximité cette fois du virage sud, obligeant de nouveau les stadiers à intervenir. Quelques minutes après la reprise, des dizaines de CRS ont pénétré dans l'enceinte pour prendre position tout autour de la pelouse. En tribune Jean-Bouin, où supporters turcs et marseillais étaient mêlés, de nouveaux accrochages se sont produits en seconde période, entraînant une intervention des CRS.

"Bonne décision"

Les CRS sont intervenus à l'intérieur du stade à la demande de l'OM, a indiqué le responsable de la sécurité du club Guy Cazadamont. C'est la sixième fois en 12 ans que l'OM a ainsi requis l'intervention des CRS, a-t-il précisé. "A la mi-temps, on sentait que les supporters voulaient envahir la pelouse et j'ai demandé au Préfet une réquisition des forces de l'ordre. Il a donné son accord pour que les CRS se postent devant les tribunes. J'en ai parlé au coach (Elie Baup), à José Anigo (directeur sportif) et au président (Vincent Labrune) et ils étaient tous d'accord. C'était la bonne décision", a déclaré Guy Cazadamont, directeur de la sécurité de l'OM. "Ce n'était certes pas une bonne image pour le sport, mais le travail a été fait et des moyens ont été mis en oeuvre devant la tribune Jean-Bouin et le virage", a-t-il ajouté. Pour Elie Baup, interrogé après le match, "ce déploiement de sécurité a servi à ce qu'il n'y ait pas d'incidents graves".

Selon les chiffres fournis par l'OM, sur une affluence totale de 14.686 spectateurs, quelque 1739 supporters visiteurs avaient pris place au stade Vélodrome, réunis pour la plupart en tribune Ganay. Des supporters turcs, résidant pour certains en France, avaient réussi à se procurer des places par leurs propres moyens et ont ainsi pu pénétrer dans le stade sans se présenter comme des supporters de Fenerbahçe, ce qui leur a permis d'accéder à des zones où ils n'auraient pas dû se trouver, a précisé l'OM. "Des consignes claires avaient été données pour ne pas laisser entrer les supporters adverses hors de leur tribune mais il était impossible de les reconnaître parmi des gens habillés comme vous et moi et je veux rappeler que tout est parti d'une dispute entre supporters adverses", a ajouté M. Cazadamont.

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication