Eurosport

Aduriz, MU-Liverpool, l'indice UEFA… les 6 raisons de suivre la Ligue Europa

Aduriz, MU-Liverpool, l'indice UEFA… les 6 raisons de suivre la Ligue Europa

Le 17/03/2016 à 10:09

LIGUE EUROPA – De la réaction attendue de Manchester United face à Liverpool à l'enjeu de Braga-Fenerbahçe pour l'indice UEFA, voici les 6 bonnes raisons de suivre les 8es de finale retour jeudi.

Manchester United, "Klopped" again ?

Il n'y a pas eu photo dans le choc 100% anglais à l'aller. Liverpool a imposé sa loi à Manchester United à Anfield (2-0), et a pris une sérieuse option pour la qualification en quarts de finale. Il faudrait un véritable exploit des Red Devils pour sortir les Reds, accéder au prochain tour et offrir un peu de réconfort à des supporters bien déçus par le classement de leur équipe en championnat. Ce serait le meilleur moyen pour les hommes de Louis van Gaal d'éviter les détournements qui ont pu jaillir sur les réseaux sociaux après la débâcle du match aller sur les bords de la Mersey.

Vidéo - Van Gaal : "Remonter deux buts à Liverpool, c'est un gros challenge"

01:20

Séville, un record avant le triplé ?

Double tenant du titre, Séville reste en position favorable pour une qualification en quart de finale après le nul décroché à l'aller à Bâle (0-0). S'il s'impose à domicile devant la formation suisse, le club andalou sera le premier à atteindre ce stade de l'épreuve trois années consécutives. Ce serait aussi une première étape de franchie sur la route du triplé historique visé par les partenaires de Kevin Gameiro.

Kevin Gameiro sous le maillot de Séville en 2015

Kevin Gameiro sous le maillot de Séville en 2015AFP

Aduriz a une concurrence à maintenir à distance

L'Athletic Bilbao n'a qu'un petit avantage sur Valence (1-0) avant le match retour à Mestalla et aura peut-être besoin de marquer pour valider son billet pour les quarts de finale. Pour cela, les Basques compteront sur leur artilleur en chef, Aritz Aduriz, meilleur buteur de la Ligue Europa avec 7 réalisations. L'avant-centre des Leones a tout intérêt à trouver les filets pour conserver son rang. Derrière lui, il y a des concurrents menaçants parmi les équipes encore en lice. Erik Lamela (Tottenham) n'a qu'une longueur de retard avec six buts, tandis que Cédric Bakambu (Villarreal) et Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund), ne sont qu'à deux unités avec cinq buts chacun.

Tottenham doit une revanche à son public

L'un des chocs les plus prometteurs de ces quarts de finale a tourné court. Le Borussia Dortmund a mis un pied et quatre orteils en quart de finale en s'imposant largement devant Tottenham, pourtant auteur d'une saison remarquable en Premier League (3-0). Les hommes de Mauricio Pochettino chercheront à se racheter avec une victoire devant leur public. Pour la qualification, il faudra signer un véritable exploit en revanche. Aucun club n'a réussi à remonter un handicap de trois buts à ce stade de la compétition selon l'UEFA.

Vidéo - Pochettino : "Mettre la pression sur Dortmund très tôt"

01:21

La Lazio, dernier espoir de l'Italie

La Juventus éliminée par le Bayern en 8e de finale de la Ligue des champions, la Lazio est le dernier représentant italien en Coupe d'Europe. Les Romains partent en ballotage favorable après le nul obtenu sur le terrain du Sparta Prague à l'aller (1-1). Toute la Botte sera derrière l'équipe de Stefano Pioli. Parce qu'aucun club italien sur la scène européenne avant le début du printemps, ça fait quand même désordre.

Pour l'indice UEFA, il faudra regarder du côté de Braga

Cinquième au coefficient de l'UEFA, la France n'a qu'une petite marge d'avance sur son premier poursuivant, le Portugal (52,416 points contre 52,248 points). Cela donne un certain enjeu à la rencontre entre Braga et Fenerbahçe. Une qualification du club turc serait préférable pour le football français dans l'optique d'éloigner davantage la menace portugaise. Et elle est à la portée de Fenerbahçe, vainqueur sur son terrain à l'aller (1-0).

0
0