AFP

Ligue Europa : Dortmund élimine Tottenham (1-2, 5-1 au total) et file en quarts de finale

Avec un grand Aubameyang, Dortmund n'a même pas tremblé

Le 18/03/2016 à 00:26

LIGUE EUROPA - Porté par un grand Pierre-Emerick Aubameyang, auteur d'un doublé, Dortmund s'est tranquillement qualifié jeudi soir sur la pelouse de White Hart Lane en 8e de finale retour de la Ligue Europa (1-2, 5-1 au total). Les Spurs, menés dès la 24e minute, n'ont pu que sauver l'honneur à l'entame du dernier quart d'heure (Son, 73e).

C'était la soirée de Pierre-Emerick Aubameyang. Auteur d'un doublé sur la pelouse de Tottenham, en 8e de finale retour de la Ligue Europa, l'attaquant a été le principal artisan de la qualification en quarts de finale du Borussia Dortmund. Vainqueur d'une courte tête à Londres (1-2), jeudi soir, le club allemand a parfaitement confirmé son large succès acquis lors du match aller au Signal Iduna Park (3-0). Il sera le dernier espoir de l'Allemagne dans la compétition après l'élimination du Bayer Leverkusen en début de soirée face à Villarreal.

La soirée a été belle pour Aubameyang sur un plan sportif. Mais l'ancien joueur de Saint-Etienne, qui a appris le décès de son grand-père dans la journée, aurait dû logiquement avoir l'esprit ailleurs. Il n'en a rien été. Excellent sur la pelouse de White Hart Lane, où il a absolument tenu à être présent, l'international gabonais a sorti une prestation de gala. Avec son doublé, (24e, 70e), il a porté son total de buts à sept dans cette édition de la Ligue Europa et plus que jamais confirmé qu'il était l'homme de la situation au Borussia.

Très solide sur la pelouse londonienne, le Borussia Dortmund n'a jamais réellement été inquiété par une équipe de Tottenham un peu plus concernée que lors du match aller. Capable de tenir le ballon ou de rester dans ses bases, le BVB a récité une partition tactique de très haut niveau. Le reste c'est le trio Marco Reus - Henrikh Mkhitaryan - Pierre-Emerick Aubameyang qui s'en est chargé.

Dortmund encore un ton au-dessus

Le Gabonais a expédié un ovni dès 25 mètres dans le petit filet d'Hugo Lloris pour ouvrir le score en première période (24e) et Mkhitaryan lui a offert le deuxième but sur un plateau à l'approche du dernier quart d'heure (70e). Un peu gourmand, le club de la Ruhr a pas mal gâché d'occasions dans l'ensemble mais l'écart de niveau entre les deux équipes était en sa faveur.

Impliqué et sérieux, Tottenham n'a jamais réussi à être vraiment dangereux sur la cage de Roman Weidenfeller. Incapable de sortir du pressing du Borussia, le club londonien, privé de Christian Eriksen et Harry Kane qui ont été préservés en vue de la course au titre en Premier League, a souvent joué à la passe à dix. Sans pouvoir en faire plus.

La réduction du score de Heung-min Son (73e) n'a d'ailleurs été que le fruit d'une immense erreur de transmission de Neven Subotic en direction de Weidenfeller, qui a profité à l'ancien joueur de Leverkusen. Malgré ce but et une bonne fin match, les hommes de Mauricio Pochettino n'ont jamais constitué une réelle menace pour ce Borussia. Un Borussia impressionnant et désormais grand favori de cette C3.

Erik Lamela (Tottenham) face à Sokratis (Dortmund), jeudi 17 mars 2016

Erik Lamela (Tottenham) face à Sokratis (Dortmund), jeudi 17 mars 2016AFP

0
0