AFP

Aulas veut la Ligue Europa ? La Ligue 1 se voit plus belle qu’elle ne l’est

Aulas veut la Ligue Europa ? La Ligue 1 se voit plus belle qu’elle ne l’est

Le 15/02/2017 à 21:46

LIGUE EUROPA – Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a annoncé qu'il voulait voir Lyon remporter la Ligue Europa. Pour le football français, ce serait une grande première. Mais si on se fie au passé, ce serait surtout un petit miracle.

C'est un vœu louable. Mais il ressemble à un vœu pieux. Jean-Michel Aulas a annoncé haut et fort son intention de voir Lyon gagner la Ligue Europa. Alors que son équipe a été reversée dans cette compétition après son échec en Ligue des champions, le président des Gones mise sur cette compétition pour sauver la saison lyonnaise. Pour le football français qui n'a jamais vu un de ses clubs inscrire son nom au palmarès de cette C3, ce serait magnifique. Mais il ne faut pas oublier le contexte, qui rappelle que l'OL est bien au pied d'une montagne presque infranchissable pour un pensionnaire de la L1.

Chaque saison, c'est la même histoire. On se dit : et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas voir un club de L1 s'illustrer dans cette Ligue Europa ? Pourquoi ne pas assister à un sacre dans cette épreuve beaucoup plus abordable pour les clubs français que la Ligue des champions ? Au fil des exercices, il y a en effet cette impression que ce n'est pas impossible. Il y a bien des clubs de championnats supposés plus faibles que la L1 qui y brillent (finale du FK Dnipro Dnipropetrovsk en 2009) et l'ont même remportée ces dernières années (Zenit en 2008, Donetsk en 2009…).

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel AulasAFP

Pas un club français en demi-finales depuis 2004

Ce constat se tient. Mais c'est oublier les performances des clubs tricolores en Ligue Europa. Depuis 2004 et la finale perdue par Marseille contre Valence (2-0), aucun club de l'Hexagone n'est parvenu à passer le stade des quarts de finale ! Année après année, la L1 se casse les dents. Les raisons sont connues. Les clubs français ne se sont pas toujours donnés les moyens pour y briller. Le manque de visibilité ou de prestige de la compétition explique ce faible enthousiasme. Le manque de profondeur de banc des écuries de L1 les a aussi souvent contraints à prendre à la légère cette épreuve exigeante.

Et puis, il faut peut-être ouvrir les yeux. Les clubs de L1 présents dans cette Ligue Europa n'ont peut-être tout simplement pas le niveau. Derrière ses ovnis comme le PSG ou Monaco cette saison, la L1 se voit peut-être plus belle qu'elle ne l'est vraiment. Ses représentants se sont montrés incapables de lutter face aux clubs espagnols, qui y voient une occasion de se montrer loin du Real Madrid et du FC Barcelone, aux représentants portugais ou encore aux riches clubs de l'est. Là aussi, c'est un constat qui se tient.

Sur le papier, Lyon a cependant les armes pour mettre un terme à cette honteuse série du football français. L'OL possède des joueurs de talent et un groupe dense pour jouer le coup à fond. Pour réaliser le vœu d'Aulas, c'est une autre histoire. Mais ça ne fait pas de mal de rêver.

0
0