Getty Images

Lyon arrache sa qualification en demies aux tirs au but face à Besiktas (2-1, 6 t.a.b. à 7)

Celle-là, Lyon est allé la chercher avec les tripes

Le 20/04/2017 à 23:52Mis à jour Le 21/04/2017 à 00:44

LIGUE EUROPA - L’OL s’est qualifié pour les demi-finales à l'issue des tirs au but face à Besiktas (2-1, 6 t.a.b. à 7), jeudi soir en quart de finale retour de la C3. Malgré sa victoire à l'aller (2-1), Lyon a été poussé dans ses derniers retranchements par le club turc. Maxime Gonalons a fini par libérer son équipe au bout de la nuit.

Sept ans après, Lyon va retrouver les demi-finales d’une compétition européenne. Eliminé à ce stade en 2010 par le Bayern en Ligue des champions, l’OL intègre le dernier carré de la Ligue Europa en compagnie de Manchester United, l’Ajax Amsterdam et le Celta Vigo. Une qualification obtenue au bout du suspense de la nuit stambouliote. A l’issue d’un match d’une intensité mémorable et qui s’est dénoué lors d’une séance de tirs au but interminable face au Besiktas (2-1, 6 t.a.b. à 7). Huitième tireur, le capitaine Gonalons a transformé le penalty victorieux.

Victorieux à l’aller (2-1), les Lyonnais ne devraient pas oublier de sitôt ce jeudi soir à la Vodafone Arena de Besiktas. Devant un public turc survolté, les deux formations ont livré un match de très haut niveau et se sont rendus coup pour coup. Des buts, des poteaux et des arrêts monstrueux, des ratés incroyables. Tout y est passé. Et les deux leaders d’attaque se sont montrés décisifs dans la première heure de jeu pour mettre les deux équipes à égalité sur l’ensemble des deux matches. Talisca s’est offert un doublé (27e et 58e) tandis que Lacazette a inscrit son 31e but de la saison toutes compétitions confondues (34e).

Lopes décisif aux tirs au but

De quoi offrir au public une fin de match irrespirable. Turcs et Lyonnais ont poussé, tour à tour, pour faire la différence. Au total, ils ont tenté leur chance à 50 reprises en 120 minutes de jeu (23 pour Besiktas, 27 pour l’OL). Quaresma (85e) et Lacazette (41e et 90e) auraient pu délivrer les leurs mais ils ont vu le ballon finir sur les montants. Les deux hommes malheureux ont même dû ensuite quitter le terrain, probablement sur blessure. Laissant leurs coéquipiers sceller le sort de ce quart de finale lors de la séance de tirs au but.

Et tout s’est joué après les six premiers tireurs de chaque côté qui avaient tous réussi leurs tentatives. Lopes a alors sorti le grand jeu. Un premier arrêt devant Tosic, puis un second dans la foulée face à Mitrovic, juste après l’échec de Jallet qui n’a pas trouvé le cadre. Gonalons a cette fois-ci fini le travail (2-1, 6 t.a.b. à 7) et a ainsi permis à Lyon de s’imposer pour la première fois de son histoire européenne à l’issue d’une séance de tirs au but. De quoi permettre d’oublier ses deux précédents échecs contre le PSV en 2005 et l’APOEL Nicosie en 2012.

0
0