Getty Images

OL-Ajax 3-1 - les notes : Lacazette avait des airs de héros mais Rafael a tout gâché

Les notes : Lacazette avait des airs de héros mais Rafael a tout gâché

Le 11/05/2017 à 23:54Mis à jour Le 12/05/2017 à 09:35

LIGUE EUROPA – Mené par un grand Alexandre Lacazette, l'OL a cru au miracle face à l'Ajax. Mais la fébrilité du duo Rafael-Nkoulou l'a plombé en première période. Voici les notes des Lyonnais.

Anthony Lopes : 6

On a aimé : Avec ses sauvetages sur un centre-tir de Traoré (12e) puis devant ZIyech (25e), il a longtemps compensé les grossières absences de sa défense. Heureusement qu'il était là sinon l'espoir aurait disparu dès la première demi-heure.

On n'a pas aimé : Il ne peut absolument rien sur le but néerlandais.

En bref : Livré à lui-même.

Rafael : 3

On a aimé : Du mieux en seconde période notamment dans ses choix offensifs.

On n'a pas aimé : Il laisse Dolberg libre de ses mouvements sur l'ouverture du score. Une première période catastrophique où il a subi les assauts de Younes. Le Brésilien a étalé ses carences défensives face à la vitesse d'exécution néerlandaise. Bref, un naufrage.

En bref : Toutes les situations dangereuses de l'Ajax sont venues de son côté. Pas un hasard.

Nicolas Nkoulou : 3,5

On a aimé : Pas grand-chose si ce n'est une seconde période un peu mieux maîtrisée.

On n'a pas aimé : Sa mauvaise relance de la tête sur l'ouverture du score, qui place l'OL dans l'embarras. Ses perpétuelles incompréhensions avec Rafael ont largement fragilisé une défense qui ne brille déjà pas par sa confiance.

En bref : La fébrilité incarnée. Quelqu'un a-t-il des nouvelles de Mammana ?

Nicolas Nkoulou

Nicolas NkoulouPanoramic

Mouctar Diakhaby : 6

On a aimé : Solide face à Dolberg en début de rencontre, il a sonné la charge. Au cœur d'une défense bien poreuse, il a sauvé les meubles par des interventions tranchantes. Heureusement qu'il effleure la frappe de Traoré (72e) notamment.

On n'a pas aimé : Lui aussi aurait gagné à serrer son marquage mais il a compensé par une grosse présence physique.

En bref : Sans lui, l'OL n'aurait pas cru au miracle.

Jérémy Morel : 4

On a aimé : A l'origine de la première grosse occasion lyonnaise (26e), il a pris ses responsabilités en phase offensive avec beaucoup d'engagement.

On n'a pas aimé : En grosses difficultés face à la vivacité des Néerlandais, comme à l'aller. Très rapidement averti (18e), il a subi la rencontre même si Traoré ne s'est pas montré aussi incisif qu'à Amsterdam. Pas aidé par le repli défensif très moyen de Valbuena.

En bref : Il a subi les évènements.

Remplacé par Rybus (75e), passeur décisif peu de temps après son entrée en jeu.

Corentin Tolisso : 5

On a aimé : Un gros travail en début de match où il a donné le la en terme d'état d'esprit. C'est lui qui sert Lacazette sur l'action qui amène le penalty. Très disponible, il fut la plaque tournante de l'OL.

On n'a pas aimé : Un geste d'énervement (20e), une frappe pleine de dépit (40e) : quand Lyon avait la tête dans le seau, il a manqué de caractère.

En bref : On aurait aimé le voir encore plus proche de Lacazette.

Corentin Tolisso (Olympique lyonnais)

Corentin Tolisso (Olympique lyonnais)Getty Images

Maxime Gonalons : 5

On a aimé : Dans le pressing, il a montré la voie. Il s'est démultiplié en début de match. Passif à l'aller, il a mis le pied et montré les dents. Un comportement plus digne de son rang.

On n'a pas aimé : Il lâche le marquage sur Dolberg lors de l'ouverture du score.

En bref : Plus consistant.

Maxwel Cornet : 4

On a aimé : Sa pointe de vitesse et ses accélérations qui ont mis l'Ajax à mal.

On n'a pas aimé : Pas assez précis dans ses tentatives à l'image de cette frappe croisée qui hantera longtemps l'OL (88e). Beaucoup de mauvais choix et des munitions gâchées par excès d'individualisme.

En bref : Il a manqué de lucidité.

Nabil Fekir : 5

On a aimé : Sa passe décisive pour Lacazette juste avant la pause. Il a toujours tenté d'accélérer et il a su tenir le ballon quand l'OL en avait besoin.

On n'a pas aimé : Complètement absent pendant 40 minutes où il s'est compliqué la vie et a gâché un bon nombre de munitions. Il rate l'occasion qui aurait pu tout changer (65e) et un coup franc servi sur un plateau (85e).

En bref : Des occasions ratées qui pèsent lourd.

Mathieu Valbuena : 4

On a aimé : Des coups de pied arrêtés toujours dangereux.

On n'a pas aimé : Beaucoup d'imprécisions entre passes ratées et contrôles trop longs. Il a souffert face à l'engagement de l'Ajax et a souvent fini le nez dans le gazon. Lui non plus n'a jamais fait de différence.

En bref : Un Valbuena sans influence.

Mathieu Valbuena (OL) au duel face à Lasse Schöne (Ajax Amsterdam)

Mathieu Valbuena (OL) au duel face à Lasse Schöne (Ajax Amsterdam)Getty Images

Remplacé par Rachid Ghezzal (76e), buteur dès son entrée en jeu. Il a dynamité son côté gauche.

Alexandre Lacazette : 7,5

On a aimé : Il a provoqué puis transformé un penalty, avant de marquer un doublé plein d'opportunisme. Autant dire que sans lui, l'OL serait sorti de la compétition sans combattre. Présent dans le pressing, c'est de lui que tout est parti.

On n'a pas aimé : Des imprécisions et des ballons perdus en début de match. Et il rate cette fichue volée (87e) dans les dernières minutes.

En bref : Lui a été à la hauteur de l'évènement.

Toute la rage d'Alexandre Lacazette (OL) face à l'Ajax Amsterdam en demi-finale de la Ligue Europa

Toute la rage d'Alexandre Lacazette (OL) face à l'Ajax Amsterdam en demi-finale de la Ligue EuropaGetty Images

0
0