Getty Images

"Evra a souillé le maillot marseillais"

"Evra a souillé le maillot marseillais"

Le 03/11/2017 à 19:19Mis à jour Le 03/11/2017 à 22:02

LIGUE EUROPA - Le geste de kung-fu de Patrice Evra sur un supporter marseillais jeudi soir avant Guimaraes-OM (1-0) traduit des relations très tendues entre le défenseur et les fans olympiens. Zoom sur un incident qui ponctue toute une série d'incompréhensions entre Evra et les supporters de l'OM.

"Evra ? On savait que ça ne marcherait pas chez nous. On ne voulait pas de lui à Marseille." Ce responsable d'un groupe de supporters du virage Nord résume bien le sentiment des fans olympiens à propos de l'ancien capitaine de l'équipe de France. Au lendemain du coup de pied qu'il a asséné à un supporter avant Guimaraes-OM (1-0), Evra conforte les plus sceptiques quand au recrutement de l'expérimenté latéral gauche. "Au-delà de ses 36 ans et de son manque de compétitivité sur le terrain, c'est surtout son attitude qui nous a choqués dès son arrivée à Marseille, poursuit le capo olympien. Il n'avait pas beaucoup d'intérêt pour nous. On avait l'impression qu'il venait en terrain conquis. Ici, il ne faut pas agir comme ça..."

Vidéo - Bengous : "Venant d'un joueur aussi expérimenté que lui, c'est lamentable"

01:13

L'ancien joueur de Manchester United a été d'entrée pris en grippe par une large partie du public du Vélodrome. Notamment en raison de son statut. "On n'a jamais compris pourquoi il avait été désigné capitaine pour certains matches, tonne un fan de longue date, abonné en Ganay. C'était pour nous une forme de provocation de la part des dirigeants. Il ne fallait jamais lui donner le brassard. Ce n'est pas un bon meneur d'hommes. Et c'est loin d'être un joueur exemplaire." Très vite, les faits extra-sportifs ont donné raison aux supporters. Evra, en publiant des messages cocasses sur les réseaux sociaux où on peut le voir chanter ou danser, a définitivement perdu tout crédit auprès des suiveurs marseillais.

Patrice Evra (OM)

Patrice Evra (OM)Getty Images

" Evra, c'est le néant"

Comptant sur le sportif pour le sortir des relations conflictuelles avec les fans olympiens, Evra a tout misé sur le rectangle vert. Malheureusement, ses prestations l'ont enfoncé encore davantage. "Je pense que le point de non-retour a été franchi contre Rennes (défaite 3-1 au Vélodrome), précise Michel, encarté depuis 22 ans chez les Yankees. Ce soir-là, il nous a montré son vrai niveau, c'est-à-dire le néant. Les deux premiers buts sont entièrement de sa faute. Il a été ridicule." Et plutôt que d'être remplacé par Rudi Garcia, le défenseur gauche est resté toute la rencontre sur la pelouse, errant comme une âme en peine. En voulant le protéger, l'entraîneur olympien l'a finalement desservi en choisissant de lui maintenir sa confiance.

Vidéo - "On a vu le suicide médiatique et sportif d'Evra"

01:22

Privé des rencontres OM-Toulouse (2-1) puis OM-PSG (2-2), Evra a définitivement laissé sa place de titulaire à Jordan Amavi. "On réclamait depuis longtemps Amavi, renchérit, un membre des Ultras. Mais il a fallu qu'Evra fasse des grosses bourdes pour être définitivement placé sur le banc. C'est une erreur d'avoir attendu aussi longtemps. Ça n'a fait qu'empirer le truc. Et ce qui se passe aujourd'hui ne surprend plus personne..." Avec son geste de kung-fu à l'encontre de l'un des supporters olympiens, Evra a frappé toute la communauté des fans marseillais. Le divorce est aujourd'hui bien consommé avec eux. Reste à savoir comment Evra va gérer sa sortie.

Patrice Evra à son arrivée à Marseille

Patrice Evra à son arrivée à MarseilleEurosport

" Il doit être rayé de la carte OM"

"Après les incidents de Guimaraes, le club doit frapper fort, estime, Hassan, membres des MTP. Il doit être rayé de la carte OM. On ne doit plus entendre parler de lui. Ce mec a souillé le maillot marseillais. On doit vite s'en débarrasser pour passer à autre chose. Si on le garde, cette affaire va nous suivre toute la saison. On n'a pas envie de ça." Commentant souvent ses vidéos postées sur les réseaux sociaux d'un laconique "I love this game", Evra va devoir trouver un autre slogan pour accompagner ses prouesses sur Instagram. Les supporters olympiens espèrent en tout cas qu'il s'agit bien du dernier épisode de la mauvaise saga Evra...

0
0