Eurosport

Marquer son premier but pro très jeune, est-ce le gage d'une grande carrière ?

Marquer son premier but pro très jeune, est-ce le gage d'une grande carrière ?

Le 30/11/2016 à 15:26

Mardi soir en League Cup, Ben Woodburn est devenu le plus jeune buteur de l'histoire de Liverpool, à 17 ans et 45 jours. Il a devancé en terme de précocité un certain... Michael Owen. Est-il lancé vers les sommets pour autant ? Eléments de réponse avec quelques exemples.

Pour sa deuxième apparition sous le maillot des Reds, Ben Woodburn a fait très fort. L'aillier formé au club a inscrit mardi soir le second but de la victoire de Liverpool contre Leeds (2-0), en quart de finale de League Cup. Le tout à 17 ans et 45 jours. Il a, par la même occasion, rayé des tablettes un grand nom de la Mersey, un certain Michael Owen (17 ans et 145 jours), et est devenu le plus jeune buteur de l'histoire de l'équipe. Ballon d'Or en 2001, l'ancien international anglais, âgé aujourd'hui de 36 ans, est sans conteste un exemple à suivre malgré sa fin de carrière compliquée.

Rien n'assure pourtant à Ben Woodburn d'avoir une trajectoire similaire. Être un buteur précoce chez les professionnels n'est pas une garantie de réussite. Tout le monde n'est pas Michael Owen ou encore Cesc Fabregas, plus jeune buteur de l'histoire d'Arsenal à 16 ans et 212 jours et sacré champion du monde avec l'Espagne en 2010. En prenant les buteurs les plus jeunes des clubs au XXIe siècle, on s'aperçoit que les lendemains de bons débuts peuvent être compliqués. Choix de carrière discutable, panne de réussite, blessures, l'exposition dès le plus jeune âge ne profite pas à tout le monde. Voici quelques exemples.

  • Federico Macheda (Manchester United) : 1er but pro à 17 ans, 7 mois, 15 jours
  • Nuri Sahin (Borussia Dortmund) : 1er but pro à 17 ans et 82 jours
  • Bojan Krkic (FC Barcelone) : 1er but pro à 17 ans et 53 jours
  • Bartholomew Ogbeche (PSG) : 1er but pro à 17 ans et 55 jours
2010-2011 Premier League Manchester United Macheda

2010-2011 Premier League Manchester United MachedaEurosport

Federico Macheda, recruté très jeune par MU alors qu'il jouait à la Lazio, avait lui débuté en fanfare pour sa première avec Manchester United en marquant le but de la victoire face à Aston Villa en Premier League (5 avril 2009). Il en inscrit un deuxième la semaine suivante face à Sunderland et on lui promet alors un avenir radieux sur le front de l’attaque des Red Devils. Sept ans plus tard, l'avant-centre italien compte davantage de matches de Championship (63) que de matches de Premier League (22) et a joué pour huit clubs différents. Surtout, à 25 ans, il est sans contrat cette saison après la fin de son bail avec Cardiff. A son palmarès, deux titres de champion d'Angleterre (2009 et 2011). Sahin et Krkic, eux aussi, ont été sacrés champions avec un de leur club. Mais ils ont davantage joué que l'ancien espoir italien.

Deux Ligues des champions au palmarès de Bojan

Seul milieu de terrain du lot, Nuri Sahin a commis l'erreur de signer au Real Madrid après avoir été sacré champion d'Allemagne lors d'une année très probante avec le Borussia Dortmund (30 matches de championnat, 6 buts, 8 passes décisives). En une saison là-bas (il a passé sa deuxième en prêt à Liverpool et sa troisième en prêt à Dortmund), le joueur aujourd'hui âgé de 28 ans a participé à 10 rencontres sous le maillot de la Casa Blanca. Blessé en août 2011, il n’est jamais rentré dans la rotation du Real et a grappillé, au mieux, quelques minutes en Liga quand il est parvenu à figurer dans le groupe. Dans les faits, il a été sacré champion d'Espagne. Mais cette saison a marqué un immense coup d'arrêt dans sa carrière. Cette saison, il n’a pas participé au moindre match de Bundesliga avec une équipe de Dortmund qui tourne à plein régime.

Bojan Krkic est lui aussi champion d'Espagne. L'ancien grand espoir du Barça a même deux Ligue des champions à son palmarès. Loin d'être honteuse, sa carrière est pourtant bien en deçà des espérances depuis son départ à l'AS Roma en 2011. Il est celui qui joue encore le plus souvent parmi les joueurs évoqués. Mais alors qu'il soulevait, à 21 ans seulement, la deuxième coupe aux grandes oreilles de sa carrière, l'attaquant né en 1990 devait rêver d'autre chose qu'une place de remplaçant à Stoke City… C'est pourtant ce qu'il est cette saison chez le 11e de Premier League.

FOOTBALL - 2009/2010 - Barcelone-Tenerife - Bojan

FOOTBALL - 2009/2010 - Barcelone-Tenerife - BojanAFP

0
0