FOOTBALL 2012 Switzerland-Argentina (Messi) - AFP
 
Football > Match amical

Messi sauve l'Argentine

Messi sauve l'Argentine

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 29/02/2012 à 23:25 -
Par Eurosport - Le 29/02/2012 à 23:25
Grâce à un triplé de Messi, l'Argentine s'est imposée sur le fil face la Suisse (1-3) en match amical, mercredi soir, à Berne. L'Albiceleste a dû attendre els deux dernières minutes pour faire la différence par l'intermédiaire de la star du FC Barcelone.
 

On avait laissé l'Albiceleste en 2011 avec une élimination en 1/4 de finale de sa Copa America et un début de parcours qualificatif pour la Coupe du Monde 2014 qui laissait à désirer (2 victoires, 1 nul et 1 défaite). On l'a retrouvé ce mercredi 29 février toujours aussi irrégulière mais vainqueur au mérite (1-3) face à une équipe de Suisse, absente du prochain championnat d'Europe, certes dure mais pleine de promesses pour l'avenir. La sélection dirigée par Alejandro Sabella depuis août 2011, vainqueur de 7 matches amicaux sur 13 en 2011, entame donc parfaitement son année civile 2012 où la suite des qualifications de la zone Amérique du Sud l'attendra.

Emmené par un tandem offensif Aguëro-Messi, l'Albiceleste, composée essentiellement de joueurs évoluant en Europe (sauf Rodrigo Brana), a eu toutes les peines du monde à se défaire de cette rugueuse équipe de Suisse bien emmené par le prometteur Shaqiri, auteur du but égalisateur à la 49e. Douée techniquement et capable de produire du jeu de qualité, la Nati aurait mérité meilleur sort mais la maladresse de Derdiyok, entré à la mi-temps et sorti sur blessure en fin de match (genou touché), et la passivité de Mehmedi, bien serré par la paire Fernandez-Garay, n'auront pas inquiété plus que ça un Sergio Romero seulement mis à contribution sur des tirs lointains. Dommage pour les Helvètes car la complicité du duo, Xhaka-Shaqiri et du trio Xhaka-Shaqiri-Stocker (en 2e période), est explosive (les trois joueurs évoluent au FC Bâle).

Broyée par la paire Inler-Dzemaili, véritables machines à donner des coups, les soi-disant créateurs de jeu argentin que sont Maxi Rodriguez et José Sosa n'ont pas existé sur leurs ailes respectives. Au milieu de terrain la paire Brana-Mascherano s'est elle aussi adonnée à la boxe. Du coup, et une fois n'est pas coutume en sélection argentine, c'est Lionel Messi, auteur de son premier triplé en sélection (le 6e de la saison), qui est venu sauver la nation. La "Pulga", qui aime évoluer en 4-4-2 avec son pays, a tout d'abord ouvert le score (20e), suite à une merveille de combinaison avec Aguëro, à la 20e minute, puis elle a achevé un stade de Berne, dont la pelouse est atroce, grâce à une chevauchée solitaire (88e) et un penalty (90e+1). Grâce à Messi, l'Argentine, toujours invaincue face à la Nati en 6 confrontations, a mis fin à 28 années de disette.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×