AFP

Equipe de France : Et si le coup franc n'était plus le grand malaise des Bleus ?

Et si le coup franc n'était plus le point faible des Bleus ?

Mis à jourLe 23/03/2016 à 20:31

Publiéle 23/03/2016 à 08:41

Mis à jourLe 23/03/2016 à 20:31

Publiéle 23/03/2016 à 08:41

Article de Loris Belin

EQUIPE DE FRANCE - Depuis de nombreuses saisons, les coups francs ont été un des grands points faibles de l'équipe de France. Mais cela pourrait bien changer avec la nouvelle génération de cadres qui émerge chez les Bleus. Les Griezmann, Pogba, Payet ou Valbuena ont les clés pour inverser une tendance qui n'a que trop duré.

Les coups francs et l'équipe de France, histoire d'un désamour. Les Bleus n'ont plus compté sur ces coups de pied arrêtés pour faire la différence depuis longtemps. L’époque de Michel Platini est bien loin. L'équipe de France a même été une des nations les plus faibles dans cet exercice depuis le début du siècle. Cette tendance pourrait enfin s'inverser avec la nouvelle génération de joueurs qui émerge dans la sélection de Didier Deschamps pour affronter les Pays-Bas et la Russie, avant peut-être de jouer l'Euro.

Les Bleus cancres des coups francs depuis de nombreuses années

Même durant l'époque dorée de France 98 jusqu'à la finale de la Coupe du monde 2006, la France n'a pas brillé par la qualité de ses frappeurs. C'est simple : depuis 1998, seuls six coups francs directs ont été inscrits par l'équipe de France toutes compétitions confondues, par cinq tireurs différents. Seul Zinédine Zidane est parvenu à en inscrire plus d'un, à chaque fois durant un Euro (2000 contre l'Espagne, 2004 contre l'Angleterre).

Une nouvelle génération de frappeurs efficace

Depuis, une nouvelle génération s'est installé parmi les joueurs majeurs de l'équipe de France. Du sang neuf de grand talent aux noms de Pogba ou Griezmann (2 coups-francs chacun cette saison). Outre leur belle expérience pour des joueurs encore jeunes (23 et 25 ans), les deux compères sont parmi les plus assidus dans l'entraînement spécifique de cet exercice selon Guy Stéphan, l'entraîneur adjoint des Bleus. Pogba disait en décembre dernier avoir beaucoup appris auprès d'un des maîtres en la matière, Andrea Pirlo.

Le week-end dernier, le milieu de la Juventus comme l'attaquant de l'Atlético se sont illustrés chacun en nettoyant la lucarne sur un coup franc direct. Ce genre de performances, la France l'attend depuis longtemps.

Mieux, les tireurs de coups francs vont même pouvoir se battre pour savoir qui sera l'artilleur en chef. Yohann Cabaye ne marque plus autant de coups de pied arrêtés que durant son passage avec Newcastle et n'est plus un titulaire indiscutable dans l'esprit de Didier Deschamps devant la défense. Il n'en reste pas moins un bon frappeur de loin, capable de jolis coups de patte.

Antoine Griezmann et Paul Pogba avec l'équipe de France
Antoine Griezmann et Paul Pogba avec l'équipe de France - Eurosport

Valbuena a lancé la saison des Bleus sur un coup franc

Non appelé pour les deux prochains matchs amicaux, Mathieu Valbuena n'est pas non plus hors course pour une place dans la liste définitive de Didier Deschamps. Son retour tardif à la compétition après une blessure aux ischio-jambiers et un passage difficile à l'Olympique Lyonnais ne lui ferme pas définitivement la porte des Bleus, surtout qu'il en était il y a encore peu de temps le préposé aux coups de pieds arrêtés. Rappelez-vous l'été dernier, la saison des Bleus avait été lancée sous les meilleurs auspices : victoire au Portugal (le 4 septembre) sur… un coup franc de Valbuena. Le premier coup franc direct inscrit par un joueur de l'équipe de France depuis Jérôme Rothen, le 13 octobre 2007 aux Iles Féroé. Une éternité.

Valbuena absent, un autre ancien Marseillais pourrait se révéler et postuler au titre d'artificier en chef. Excellent avec West Ham, Dimitri Payet fait son retour avec les Bleus. Le milieu offensif des Hammers a confirmé cette saison la qualité de son pied droit sur coup franc (3 buts sur coup franc direct). Avec Payet comme possible remplaçant poste pour poste de Valbuena, les Français ne perdent pas au change dans le domaine des coups francs.

Didier Deschamps a l'intention de faire une large revue d'effectif pendant ces deux rencontres amicales, à Payet de saisir sa chance et s'imposer un peu plus dans la hiérarchie des tireurs des coups francs. Parmi les titulaires quasi assurés, Antoine Griezmann semble en pole position pour s'occuper des coups de pied arrêtés. De quoi passer un cap dans un secteur souvent considéré comme précieux pour aller loin dans les grandes compétitions. Platini n'est plus là, mais la relève pourrait - enfin - être assurée.

0 commentaire
Vous lisez :