Getty Images

Diacre débute par une victoire à l'économie

Diacre débute par une victoire à l'économie
Par AFP

Le 15/09/2017 à 23:49

MATCH AMICAL - L'équipe de France féminine s'est imposée 1-0 face au Chili vendredi à Caen pour les débuts de Corinne Diacre en tant que sélectionneur.

L'équipe de France féminine a assuré l'essentiel en gagnant 1-0 contre le modeste Chili, vendredi, en match amical à Caen, mais la prestation ne satisfera sans doute pas complètement la nouvelle sélectionneuse nationale, Corinne Diacre. Pour la France, 4e du classement Fifa, le Chili (40e) faisait figure d'adversaire idéal pour relancer la machine grippée depuis l'Euro raté.

On guettait évidemment les nouveautés apportées par Diacre sur le terrain, après avoir déjà rajeuni le groupe, que ce soit par choix - non-sélection de Marie-Laure Delie (29 ans, 121 sélections) ou Gaëtane Thiney (31 ans, 141 sélections) - ou du fait de la retraite de Camille Abiliy, honorée avant le match.

L'ancienne entraîneur de Clermont a opté pour un 4-1-4-1, avec Elise Bussaglia en sentinelle au milieu et Valérie Gauvin en pointe.Dans le onze de départ, elle n'a fait de place que pour une seule débutante, la latérale gauche du Paris FC, Théa Greboval.

Les Bleues encore en rodage

Si les Bleues ont largement dominé le match, on ne peut pas dire qu'elles aient réellement impressionné, manquant parfois de précision dans leurs enchaînements ou dans le dernier geste, mais aussi de spontanéité. La France n'a que trop rarement cadré ses frappes, à l'image de la tête de Wendie Renard sur corner (2e), d'une frappe de Bussglia à ras de terre aux seize mètres (6e), ou d'une tête de Gauvin, pourtant idéalement placée (64e).

Parmi les "anciennes", Eugénie Le Sommer s'est distinguée en ayant manqué d'un peu d'anticipation, sur une hésitation de la défense chilienne (20e), mais aussi par une très belle frappe qui semblait prendre le chemin de la lucarne, boxée par la gardienne adverse (21e), et surtout en amenant l'ouverture du score. Après une jolie combinaison consécutive à une touche aux abords de la surface, Le Sommer s'est faufilée pour déborder et son centre en retrait a été repris d'un tacle plein de conviction par Viviane Asseyi (1-0, 23e).

Eugenie Le Sommer (France) contre le Chili

Eugenie Le Sommer (France) contre le ChiliGetty Images

La seconde période a dû sembler bien longue aux valeureuses Chiliennes. Elles ont vu les vagues incessantes des assauts tricolores assaillir leur défense, mais il y avait toujours un pied rouge, une hésitation ou une maladresse bleue, la gardienne, sur une frappe de Le Garrec (90e) ou un hors-jeu -but refusé à Gauvin (69e)- pour leur laisser le droit de rêver.

Confirmation attendue lundi

Les Sud-Américaines ont d'ailleurs eu leur petite chance, juste avant la mi-temps, avec un tir croisé cadré, mais bien stoppé par Sarah Bouhaddi, vigilante (44e). Les Chiliennes trouveront sans doute leur défaite 1-0 plutôt encourageante, alors que ce trop court succès ne saurait être pleinement satisfaisant pour les Bleues.

Corinne Diacre ne trouvera certainement rien à redire sur l'état d'esprit de ses joueuses - un point sur lequel elles seront jugées tout particulièrement - mais pour le jeu, elle attendra sans doute mieux, voire beaucoup mieux, contre l'Espagne, 17e nation mondiale, lundi à Calais.

0
0