AFP

L'Angleterre s'impose en Allemagne (2-3) après avoir été menée 2-0

En une demi-heure, une formidable Angleterre a renversé l'Allemagne

Mis à jourLe 26/03/2016 à 23:36

Publiéle 26/03/2016 à 22:44

Mis à jourLe 26/03/2016 à 23:36

Publiéle 26/03/2016 à 22:44

Dans cet article

Menée 2-0 à l'heure de jeu, l'équipe d'Angleterre est repartie de Berlin avec une victoire des plus prometteuses (2-3), samedi en match amical. Les joueurs de Roy Hodgson sont revenus grâce à deux buts de toute beauté signés Kane et Vardy. Puis ont décroché la timbale grâce à Dier en toute fin de match. L'Allemagne, en revanche, n'a pas montré grand-chose.

Quelle soirée ! Sur la route de l'Euro en France, les Anglais ne vont pas oublier de sitôt leur soirée berlinoise. Menés 2-0 à l'heure de jeu (buts de Kroos et Gomez), les Three Lions ont recollé au score après deux réalisations fantastiques d'Harry Kane et de Jamie Vardy avant qu'Eric Dier ne marque dans les arrêts de jeu et offre un succès de prestige aux Anglais (2-3). L'Allemagne, elle, ne s'est pas rassurée.

Des buts, du rythme et un retournement de situation bluffant : qui a dit que les matches amicaux étaient ennuyeux et sans aucun intérêt ? Dans un stade Olympique de Berlin à guichets fermés (80 000 spectateurs), Anglais et Allemands ont livré un duel de toute beauté. Pas en réussite lors de leurs dernières sorties, les champions du monde ont cru tenir le bon bout. Malgré une première période volontaire des Anglais, qui ont déployé un pressing particulièrement efficace, les joueurs de Joachim Löw ont trouvé la faille sur un tir soudain et spontané de Toni Kroos alors que Jack Butland s'était blessé quelques secondes auparavant (1-0, 43e).

Ozil est dépassé
Ozil est dépassé - AFP

L'hommage de Kane à Cruyff, la magie de Vardy

Tout semblait fonctionner comme sur des roulettes pour la Mannschaft, ultra réaliste. Magnifiquement servi par Sami Khedira, Mario Gomez a inscrit son premier but en sélection depuis un doublé contre les Pays-Bas à l'Euro 2012. Comment ? D'une belle tête croisée (2-0, 57e). Mais les Anglais se sont rebiffés. Avec du caractère et en y mettant la manière. Deux jours après le décès de Johan Cruyff, Harry Kane s'est inspiré du célèbre dribble de la légende néerlandaise pour mettre dans le vent Mesut Özil et Emre Can avant de croiser parfaitement son tir (2-1, 61e).

02:50
1966-2016 : retour sur 50 ans d'Allemagne-Angleterre - Eurosport
0 commentaire
Vous lisez :