AFP

L'Angleterre tombe à Wembley contre les Pays-Bas (1-2)

L'Angleterre est retombée dans ses travers

Mis à jourLe 29/03/2016 à 23:51

Publiéle 29/03/2016 à 22:55

Mis à jourLe 29/03/2016 à 23:51

Publiéle 29/03/2016 à 22:55

Dans cet article

Après son brillant succès en Allemagne samedi soir, l'Angleterre s'est inclinée mardi soir contre les Pays-Bas sur la pelouse de Wembley (1-2). Les Anglais avaient pourtant ouvert le score par Jamie Vardy avant la mi-temps (41e) mais ils ont ensuite céder à deux reprises au retour des vestiaires (Janssen 50e et Narsingh 77e).

Coup d'arrêt pour l'Angleterre. Brillante face à l'Allemagne samedi (2-3), la sélection de Roy Hodgson s'est inclinée face aux Pays-Bas, mardi soir, à Wembley (1-2), à l'issue d'un match joué sur un petit rythme. Face à une opposition pourtant relativement faible, les coéquipiers de James Milner, qui avaient ouvert le score avant la pause (41e) se sont laissés endormir pour finalement encaisser deux buts en seconde période signés Vincent Janssen (50e) et Luciano Narsingh (77e).

Pour affronter des Pays-Bas en pleine phase de reconstruction, Hodgson avait choisi d'effectuer huit changements par rapport à l'équipe qui avait pris le dessus sur l'Allemagne. Résultat, malgré des joueurs talentueux sur le terrain comme Daniel Sturridge, qui faisait son retour avec les Three Lions après 573 jours d'absence, les Anglais ont peiné à produire du jeu. Et ils ont perdu pour la première fois à Wembley depuis novembre 2013 et une rencontre contre... l'Allemagne (0-1).

Vardy répond encore présent...

On a coutume de dire que pour réaliser un match de très haut niveau, il faut une opposition de grande qualité. Or, fidèle au niveau affiché lors de la défaite concédée à Amsterdam vendredi face à la France (2-3), la sélection néerlandaise a une nouvelle fois éprouvé les pires difficultés à se mettre en évidence. Et si Forster a dû s'employer pour détourner une frappe de Georginio Wijnaldum (26e), ce sont bien les Anglais qui se sont procurés les meilleures occasions au cours d'une bien triste première période.

Par Jamie Vardy (28e) puis Ross Barkley (37e). Déjà buteur samedi dernier, l'attaquant de Leicester s'est ensuite chargé d'ouvrir le score après une belle action collective et une remarquable passe décisive de Kyle Walker, idéalement décalé à droite (1-0, 41e).

... Jagielka vole en éclats

Après la pause, le match a pris une tout autre tournure. Complètement endormie, la sélection anglaise a commencé à commettre de grosses erreurs. A commencer par John Stones, qui a glissé après avoir tergiversé près de sa surface, laissant Vincent Janssen se présenter seul et buter sur Fraser Forster (49e). Dans la foulée, Danny Rose a lui commis une faute encore plus grave en touchant le ballon du bras en pleine surface. Malheureux deux minutes auparavant, Janssen n'a pas laissé passer sa chance une deuxième fois en transformant le penalty avec beaucoup de sang-froid (1-1, 51e).

Devant son public, l'Angleterre a bien tenté de réagir, sollicitant Jeroen Zoet, le gardien des Pays-Bas, par l'intermédiaire de Vardy (61e), Walcott envoyant lui sa frappe au-dessus du but (68e). Mais la défense a encore une fois cédé. En l'occurrence, Phil Jagielka, qui a volé en éclats après un contact épaule contre épaule avec Vincent Janssen dans sa surface.

L'attaquant d'Alkmaar en a profité pour adresser un puissant centre en retrait, que Luciano Narsingh ne s'est pas fait prier pour reprendre (1-2, 77e). Malgré l'entrée d'Harry Kane, qui a rapidement montré ses qualités (84e), l'Angleterre a donc perdu. Et montré qu'elle n'avait pas encore une marge suffisante pour se reposer sur ses lauriers, même après avoir terrassé les redoutables champions du monde.

0 commentaire
Vous lisez :