Getty Images

Equipe de France : "Il faudra compter sur nous au Mondial, l'Allemagne l'a vu aussi"

"Il faudra compter sur nous au Mondial, l'Allemagne l'a vu aussi"

Le 15/11/2017 à 10:50Mis à jour Le 15/11/2017 à 11:13

EQUIPE DE FRANCE - Un bon nul à Cologne pour conclure l’année : l’équipe de France termine 2017 sur une impression très positive. Place à 2018 où les Tricolores devront poursuivre sur cette lancée et effacer les quelques scories qui leur ont coûté un succès de prestige en Allemagne (2-2). Blaise Matuidi et ses coéquipiers sont prêts à relever le gant.

Revenir d'Allemagne en ayant marqué deux buts, réussi un nul et être déçu, c'est un luxe que l'équipe de France peut aujourd'hui se payer. Et ça laisse entrevoir de belles promesses pour la suite. Si le chemin vers la Russie est encore long, avec sept bons mois à combler et un seul rassemblement printanier avant la liste des 23, cette conclusion de l'année 2017 est quand même la meilleure des nouvelles pour Didier Deschamps et ses ouailles. Critiqués en octobre, salués en novembre, les Bleus ont renversé la vapeur sans révolutionner leur football. Mais en avançant. Une victoire face à Galles (2-0), un demi-succès en Allemagne (2-2) ont fait beaucoup pour leur popularité du moment. Et leur tranquillité de l'hiver.

A la sortie du terrain, mardi à Cologne, les Bleus ont oscillé entre deux sentiments généralement contradictoires. Mais qui résumaient bien leur soirée. Face aux champions du monde, les Bleus ont fait mieux que tenir le choc. Certes, ce n'était pas une grande Allemagne. En tout cas, pas celle que la France pourrait croiser en Russie l'été prochain. Mais ça reste l'Allemagne. Et les hommes de Didier Deschamps sont passés à un cheveu d'une quatrième victoire (amicale) de suite de l'autre côté du Rhin. Il s'en est fallu d'un coup de patte de Stindl au bout du bout du temps additionnel.

Vidéo - Deschamps : "Je suis fier de mes joueurs"

01:11

Du coup, Didier Deschamps a eu très envie de séparer le résultat du contenu. "Je suis globalement très fier de mes joueurs et de cette prestation face à une bonne équipe d'Allemagne, qui a eu plus de maîtrise. On a été capable de les mettre en difficulté, avec six ou sept occasions. Au-delà du résultat, qui me chiffonne un peu par rapport à ce qu'on a fait, la prestation collective me satisfait", a analysé le sélectionneur des Bleus.

Plus de que des plans B

On a très envie de suivre le sillon tracé par DD, d'autant que lors du dernier rassemblement, l'équipe de France en avait pris plein la tête alors que les résultats étaient là, mais pas le contenu. Blaise Matuidi, savoure aussi, avec cette petite pointe d'inachevé. Et donne rendez-vous en juin. "Didier Deschamps nous a dit qu'il était content de nous, content de ce qu'on a fait ce soir. Après, il y a la frustration de ce but à la dernière seconde, mais c'est bien de se jauger contre une grosse équipe comme l'Allemagne. Bien sûr, on peut toujours faire mieux, mais nous avons montré ce soir qu'il faudra compter sur nous au Mondial, et l'Allemagne l'a vu aussi".

Vidéo - Götze : ''Et encore, il leur manquait des joueurs...''

00:42

Avec une équipe remaniée, un 4-3-3 armé de trois flèches qui ont fait passer des frissons à répétition dans les dos allemands, l'équipe de France a aussi montré à la face du monde qu'elle possédait un réservoir qui a peu d'égal. Mardi, Olivier Giroud et Antoine Griezmann, 48 buts à eux deux en équipe de France, n'étaient pas sur le pré au coup d'envoi. Alexandre Lacazette, enfin, et Anthony Martial ont pris la relève et ressemblé à autre chose qu'un simple plan B.

Vu de derrière, Samuel Umtiti, une nouvelle fois impérial, a apprécié. Et tire des plans sur la comète. "Nous avons une équipe de qualité, très jeune encore. Nous pouvons progresser dans tous les domaines, essayer d'aller encore plus vite vers l'avant. Ce soir, on récupérait bien les ballons, mais directement on les perdait. Il y a encore pas mal de choses à revoir." Et sept mois pour avancer. C'est beaucoup. Et peu à la fois. Mais les Bleus sont sur la voie.

0
0