Getty Images

L'antisèche d'Allemagne - France : Le jeu de cartes de Deschamps a pris du volume

L'antisèche : Le jeu de cartes de Deschamps a pris du volume

Le 15/11/2017 à 00:22Mis à jour Le 15/11/2017 à 07:29

MATCHES AMICAL – Le match nul en Allemagne (2-2) a permis à Anthony Martial et Alexandre Lacazette de marquer des points en équipe de France. Le réservoir des Bleus n’a jamais semblé aussi profond, dans le domaine offensif, mais pas uniquement. Notre antisèche.

Le jeu : Une première période très séduisante des Bleus

Un match intense et agréable. Pour les Bleus, l'histoire a cependant été différente entre la première et la seconde période. Avant la pause, les Français ont imposé un pressing constant pour contrarier les Allemands. Et si les champions du monde ont eu la possession, ce sont les Français qui ont été les plus séduisants avec notamment des mouvements intéressants devant et une défense solide. Après la mi-temps, la donne a changé. Les protégés de Didier Deschamps ont reculé et ont été plus en difficulté, notamment au milieu où Toni Kroos a pris l'ascendant.

Les joueurs : Martial et Lacazette ont marqué des points

Le trio offensif choisi par Didier Deschamps pour débuter n'a pas déçu, loin de là. Kylian Mbappé a encore montré l'étendue de son potentiel en étant très disponible, en offrant quelques jolis gestes et en délivrant un caviar sur le deuxième but. A ses côtés, Anthony Martial n'a pas été en reste. Le Mancunien a fait des différences dans son couloir et a su être décisif sur le premier but. Et bien sûr, il y a Alexandre Lacazette, qui a répondu aux critiques sur sa capacité à s'adapter au niveau international en signant les deux buts tricolores face aux champions du monde en titre.

Dans son couloir droit, Christophe Jallet a lui souffert devant des Allemands qui ont régulièrement attaqué à deux de son côté. Enfin au milieu, Adrien Rabiot a été en-dessous de ses coéquipiers. Du côté de la Mannschaft, Julian Draxler a touché beaucoup de ballons et a offert quelques éclairs, notamment à la 53e, alors que Toni Kroos a haussé le ton après la pause. Enfin, le jeune Timo Werner a encore fait parler son efficacité.

Martial et Lacazette contre l'Allemagne

Martial et Lacazette contre l'AllemagneGetty Images

La stat : 5

Anthony Martial devait marquer des points. Le Mancunien, titulaire pour la première fois depuis septembre 2016, n'a pas manqué son coup. S'il a raté le but du 1-3 en fin de match, il a su être déterminant avec une passe décisive après un petit festival dans la surface, sa cinquième en Bleu. Et ce n'est pas anodin.

Les tweets qui nous ont fait sourire

Benjamin Mendy, actuellement blessé, n'a pas raté ce match de ses coéquipiers. Et il a savouré sur le premier but des Bleus. Comme souvent, il n'a pas manqué de le souligner sur Twitter où il excelle.

La décla : Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France

" Ce n'était pas un examen de passage, mais je les avais tous avertis, que chacun tire profit du temps de jeu qu'il aura. J'ai utilisé beaucoup de joueurs sur ces deux matches, malheureusement il y en a qui n'ont pas eu de temps de jeu. Ils ont répondu positivement sur le terrain, tant mieux. Entre ceux qui sont venus, mes choix vont être difficiles, Joachim Löw est un peu dans la même situation. On a une marge de progression, on ne va pas se voir plus beaux qu'on est. On est sur la bonne route, c'est un très bon match de préparation pour nous en attendant le printemps"
Joachim Low Didier Deschamps

Joachim Low Didier DeschampsGetty Images

La question : Quels enseignements tirer de ces matches de novembre ?

Les matches de novembre ne sont pas forcément révélateurs de ce qui se passera en juin prochain. Il n'empêche, les Bleus ont engrangé de la confiance avec ce beau nul qui a suivi la facile victoire contre les Gallois vendredi dernier (2-0). Le tout quelques semaines après s’être montrés très poussifs pour décrocher leur qualification pour le Mondial. Ce mardi, on a ainsi été sous le charme de cette première période, où les Français ont réussi à contrarier comme rarement l'animation allemande. Mais ce qui frappe reste ce talent offensif à la disposition de Didier Deschamps.

Si Kylian Mbappé n'en finit pas de s'imposer comme un joueur clé, Alexandre Lacazette et Anthony Martial ont notamment marqué des points précieux. Lors de ces deux matches, Corentin Tolisso a lui encore montré qu'il pouvait être plus qu'un recours au milieu. De son côté, Steven N'Zonzi a démontré ce qu'il pouvait apporter. Et quand on voit la première période sortie par les Bleus en Allemagne et qu'on regarde les joueurs qui étaient indisponibles (Lloris, Sidibé, Mendy, Kanté, Pogba, Payet, Lemar, Dembélé et Giroud), on se dit que Deschamps va pouvoir à souhait si tout le monde est en forme dans quelques mois. Bien sûr, il y a des incertitudes pour les postes de latéraux. Mais cela fait saliver. Même si les vérités de l’automne ne seront pas forcément celles de l’été.

Vidéo - Deschamps : "Je suis fier de mes joueurs"

01:11
0
0