AFP

Seattle remporte son premier titre en battant Toronto (0-0, 5 tab à 4)

Seattle est allé au bout de son rêve
Par AFP

Le 11/12/2016 à 08:51

Seattle a remporté samedi pour la première fois de son histoire la MLS au terme d'une finale nettement dominée par Toronto qui s'est incliné aux tirs au but (0-0 a.p., 5 tab à 4).

Les Sounders peuvent remercier Stefan Frei ! sans leur gardien de but, Suisse de naissance et ancien joueur de Toronto, ils n'auraient pas pu soulever la MLS Cup, ou même atteint la prolongation, samedi soir face à Toronto (0-0, 5 tab à 4). Frei, 30 ans, a repoussé pendant 120 minutes les assauts de Toronto, pendant que son équipe n'a pas réussi à cadrer le moindre tir.

Dès la deuxième minute, le gardien de but formé aux Etats-Unis a connu une première frayeur sur une reprise de Jozy Altidore qui a frôlé son montant droit. Disputée dans un froid glacial (-4 degrés), cette finale entre deux équipes, jamais invitées jusque là à pareille fête, a vite tourné à un affrontement très physique, Seattle se contentant d'endiguer tant bien que mal les offensives de Toronto.

La franchise canadienne, qui a éliminé tour à tour Philadelphie, New York City et Montréal en marquant un total de 17 buts, s'offrait une deuxième occasion nette par Altidore juste avant la pause, mais Frei stoppait sa tête sans mal. De retour des vestiaires, Sebastian Giovinco, discret jusque là, manquait de peu l'ouverture du score, rare éclair dans une finale de plus en plus fermée et brouillonne. Toronto débutait la prolongation tambour battant grâce à son milieu français Benoît Cheyrou, auteur en demi-finale retour contre Montréal du but qui avait propulsé son équipe en finale.

" Cela fait très mal"

Entré en fin du temps réglementaire, l'ancien Marseillais tentait sa chance de 25 m, mais ratait de peu le cadre, puis alertait le Canadien Tosaint Ricketts qui manquait lui-aussi l'ouverture du score. Ricketts distillait ensuite un centre parfait pour Altidore dont la tête lobée était repoussée au prix d'une spectaculaire claquette par Frei.

Lors de la séance des tirs au but, Frei stoppait la deuxième tentative, mal frappée, du capitaine de Toronto Michael Bradley, mais son coéquipier Alvaro Fernandez ratait à son tir son penalty. Le tournant de la finale est arrivé par le biais des sixièmes tireurs, Justin Morrow, dont la tentative a été repoussée par la transversale de Frei, avant que Roman Torres ne marque son tir au but et n'envoie Seattle au nirvana.

"Cette finale a été un combat entre deux équipes qui ne voulaient pas trop se découvrir, on a dominé et poussé. Perdre dans ces circonstances, cela fait très mal", a reconnu Greg Vanney, l'entraîneur de Toronto. Les Sounders reviennent de loin: fin juillet, l'Allemand Sigi Schmid, qui entraînait l'équipe depuis ses débuts en MLS en 2009, était limogé, faute de résultats, et remplacé par son adjoint. En septembre, c'est la star de l'équipe, Clint Dempsey, qui mettait fin à sa saison en raison de problèmes d'arythmie cardiaque.

Mais l'arrivée de l'Uruguayen Nicolas Lodeiro, décevant lors de la finale, lui a permis de décrocher son billet pour les play-offs, puis d'éliminer tour à tour Kansas City, Dallas, la meilleure équipe de la saison régulière, et Colorado. "Ce titre aurait pu revenir à Toronto, mais on a saisi notre chance d'entrer dans l'histoire", s'est réjoui Frei.

0
0