Imago

Surprenants finalistes, Toronto et Seattle peuvent compter sur des buteurs en forme

Surprenants finalistes, Toronto et Seattle peuvent compter sur des buteurs en forme
Par AFP

Le 10/12/2016 à 10:45

MLS - Pas attendus à pareille fête, les clubs de Toronto et de Seattle s'affrontent en finale de MLS dans la nuit de samedi à dimanhe (02h00). Les deux équipes peuvent toutes les deux compter sur des buteurs performants : Sebastien Giovinco et Nicolas Lodeiro.

Pour la deuxième année consécutive, la MLS Cup, la finale du Championnat nord-américain, oppose samedi deux équipes-surprise qui rêvent du premier titre de leur histoire grâce à leur buteur respectif, l'Italien Sebastian Giovinco pour Toronto et l'Uruguayen Nicolas Lodeiro pour Seattle. Après Portland, vainqueur en 2015 de Columbus (2-1), un nouveau nom apparaîtra au palmarès de la MLS, au terme d'un parcours inattendu dans un Championnat où la formule des play-offs n'a aucun égard pour les favoris et les grands noms.

Avant cette saison, Toronto n'avait jamais gagné un seul match de play-offs : il vient d'en remporter quatre, sur cinq, pour éliminer tour à tour Philadelphie, New York City et Montréal. La franchise canadienne a même humilié en quarts de finale l'ambitieux New York City (2-0 à l'aller à Toronto, 5-0 au retour à New York), entraîné par Patrick Vieira et comptant dans son effectif David Villa, Frank Lampard et Andrea Pirlo. La star de Toronto n'est pas un inconnu, mais comme son équipe, elle est largement sous-estimée. Giovinco, élu MVP de la saison 2015 et deuxième meilleur buteur du Championnat 2016, a marqué quatre buts et distillé quatre passes décisives depuis le début des play-offs.

" Tout paraît simple"

"Ce qu'il réalise d'un point de vue technique, est incroyable, tout paraît simple pour lui", souligne son entraîneur Greg Vanney. L'ancien international américain, en poste depuis 2014, n'a pas caché son étonnement de voir son attaquant finir seulement à la 4e place dans le classement du meilleur joueur de la saison remporté par Villa. "Mes joueurs ont été snobés pour les distinctions individuelles, mais leur victoire la plus importante sera celle de samedi", a-t-il assuré.

Comme Giovinco (1,62 m) arrivé en 2015 à Toronto après trois saisons décevantes à la Juventus, Lodeiro, également attaquant de poche (1,70 m), s'est relancé à Seattle après avoir enchaîné les clubs et les échecs, comme l'Ajax Amsterdam (2010-12) ou Botafogo (2012-14). Avec ses buts (quatre en play-offs) et son état d'esprit, l'international uruguayen "a changé notre saison", a admis son directeur sportif Garth Lagerwey.

A son arrivée fin juillet, l'équipe était en effet mal en point: l'Allemand Sigi Schmid, qui l'entraînait depuis ses débuts en MLS en 2009, a été limogé, faute de résultats. En septembre, la star de l'équipe Clint Dempsey a dû mettre fin à sa saison en raison de problèmes d'arythmie cardiaque. Mais Lodeiro s'est rapidement imposé : "Il est capable de marquer et de débloquer n'importe quelle situation", a prévenu Vanney.

0
0