Abramovich - Reuters
 
Football > Premier League

Chelsea annonce pour la première fois un bénéfice en 2012

Chelsea gagne des matches, et même de l'argent

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 11/11/2012 à 10:59 -
Par Eurosport - Le 11/11/2012 à 10:59
Pour la première fois de l'ère Abramovich, Chelsea a dégagé un bénéfice lors du dernier exercice budgétaire. Un profit riquiqui, qu'il ne faut pas surestimer.
 

La victoire la plus spectaculaire de Chelsea cette semaine n'aura pas été le succès face à Donetsk (3-2) à la dernière minute en Ligue des champions. Ce ne sera pas non plus, quoi qu'il arrive, son match face à Liverpool ce dimanche. Elle s'est jouée dans les bureaux : Chelsea a annoncé cette semaine avoir réalisé un bénéfice au cours de l'exercice budgétaire clos en juin 2012. Un bénéfice de seulement 1,4 million de livres (1,75 million d'euros), certes, mais qui représente une rupture totale par rapport aux habitudes du club londonien, qui vit sous la perfusion passionnelle de son propriétaire Roman Abramovich depuis juin 2003. Le contraste et saisissant avec les 67,7 millions de livres de pertes lors de la saison précédente (84,7 millions d'euros). Celui-ci se situait dans la norme des années 2003-2011, marquées par des pertes annuelles oscillant entre 44,4 millions et 140 millions de livres (55,5 et 175 millions d'euros).

Pas peu fier, Chelsea a communiqué sur l'avenir serein que cette nouvelle semble annoncer. "Le club est très satisfait de ce qui a été accompli ces douze derniers mois. Mais il est plus que jamais concentré sur sa capacité à répéter les succès sportifs de l'année, grâce à l'accumulation des succès financiers en dehors des terrains" a indiqué Bruce Buck, le patron du conseil d'administration. Les raisons qui ont permis à Chelsea d'équilibrer ses comptes sont faciles à déterminer : l'absence des dépenses de cet été, qui seront incluses dans le prochain exercice, quelques gains additionnels dus à la victoire en Ligue des champions, l'économie de salaire de Nicolas Anelka et surtout des recettes en nette hausse. Chelsea a encaissé 255,7 millions de livres cette saison (320 millions d'euros), ce qui le place à la cinquième place en Europe, devant Arsenal pour la première fois depuis que les Gunners disposent de l'Emirates Stadium. Seuls trois clubs ont vendu plus de maillots que Chelsea dans le monde. Le FC Barcelone, le Real Madrid et Manchester United.

Plus de 200 millions d'euros d'abandon de créance pour Roman Abramovich

Mais il est encore beaucoup trop tôt pour voir dans ce chiffre l'annonce que Chelsea est prêt pour le fair-play financier cher à Michel Platini, et qui empêchera les clubs de perdre plus de 45 millions d'euros par saison à partir de 2014-2015. La saison prochaine, le club londonien aura à son passif les transferts d'Eden Hazard (32 millions de livres, 40 millions d'euros), Oscar (25 ML, 31,2 ME) et Moses Moses (9 ML, 11,26 ME). Le seul départ de Raul Meireles (8 ML, 10 ML) ne compensera pas. Dans la mesure où la capacité de Stamford Bridge n'est pas extensible, les sources de revenus additionnels ne sont pas énormes alors que les dépenses restent exceptionnelles.

Le petit profit de Chelsea ne masque pas le fait que le modèle du club londonien repose encore et toujours sur le soutien inconditionnel de Roman Abramovich. Le richissime Russe a accepté 166,6 millions de livres (208 millions d'euros) d'abandon de créance pour permettre à l'équipe de remettre ses compteurs à zéro et devenir un jour Platini-compatible. Depuis son arrivée en Angleterre, il a perdu un total estimé entre 630 et 710 millions d'euros. Pendant ce temps, la Premier League réfléchit à la mise en place de son propre fair-play financier. La presse londonienne croit savoir que Liverpool et Manchester United sont pour. Mais la réponse de Chelsea se fait attendre.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×