AFP

Arsenal renoue avec le succès contre Everton (0-2)

Tout en maîtrise, Arsenal repart

Le 19/03/2016 à 15:59

Arsenal, qui restait sur trois matches sans victoire en championnat, a renoué avec le succès à Everton (0-2), lors de la 31e journée de Premier League. Les Gunners reviennent provisoirement à trois longueurs de Tottenham (2e) et prennent quatre points d'avance sur Manchester City (4e).

Arsenal redresse la tête. A l'issue d'une semaine difficile, marquée par une élimination contre Barcelone en huitièmes de finale de Ligue des champions, les Gunners ont su rassembler leurs forces et s'imposer, samedi, sur la pelouse d'Everton (0-2) en ouverture de la 31e journée de Premier League. Ils reviennent ainsi à trois longueurs de Tottenham, deuxième, et distancent City, quatrième, qui pointe provisoirement à quatre points avant le derby de Manchester disputé dimanche (17h00).

Cette rencontre jouée dans l'enceinte de Goodison Park avait pourtant tout du piège pour le club londonien, qui n'avait gagné qu'un seul de ses huit derniers matches, toutes compétitions confondues. Mais les joueurs d'Arsène Wenger ont pris la rencontre par le bon bout, affichant une détermination sans faille et un réalisme qui leur a trop souvent fait défaut cette saison.

Première titularisation et premier but pour Iwobi

L'entame de match aurait toutefois pu être fatale à Arsenal, si Coleman avait marqué au lieu de trouver le poteau de David Ospina après un corner de Tom Cleverley (3e). Mais dans la foulée, emmenés par un Danny Welbeck incisif, les Gunners ont montré les dents. L'attaquant anglais, une nouvelle fois préféré à Olivier Giroud en pointe, a tout d'abord frappé - lui aussi - le poteau après une action très confuse (4e). Avant d'ouvrir le score avec beaucoup de sang-froid en éliminant Robles après une passe lumineuse d'Alexis Sanchez (7e, 0-1).

Solides derrière et au milieu, où Francis Coquelin a fait la loi, bien aidé par Mohamed Elneny, les hommes de Wenger ont en prime fait parler la vitesse de leurs éléments offensifs, menant ainsi la vie dure à l'arrière-garde des Toffees. Et c'est fort logiquement qu'Alex Iwobi, titularisé pour la première fois en Premier League, a doublé la mise après un service plein de spontanéité de Bellerin (42e, 0-2).

Arsenal, qui avait joué en cours de semaine, a, comme attendu, baissé de pied en seconde période, laissant Everton se procurer quelques occasions. Mais ni Phil Jagielka (69e) ni Cleverley (71e) ni Funes Mori (88e) n'ont réussi à exploiter le temps fort de leur équipe. Voilà un succès qui tombe bien pour les Gunners à l'approche de la dernière ligne droite, eux qui vont devoir se démener pour défendre leur place sur le podium.

0
0