Panoramic

Chelsea compte faire jouer la carte Conte pour attirer un Pogba libéré de contraintes marketing

Chelsea compte faire jouer la carte Conte pour attirer un Pogba libéré de contraintes marketing

Mis à jourLe 28/03/2016 à 11:36

Publiéle 28/03/2016 à 10:28

Mis à jourLe 28/03/2016 à 11:36

Publiéle 28/03/2016 à 10:28

Article de Cyril Morin

TRANSFERTS – Après avoir récupéré ses droits d’image suite à une longue période de flottement, Paul Pogba devrait encore un peu plus affoler le marché des transferts l’été prochain. Chelsea, qui a tenté sa chance l’été dernier, devrait revenir à la charge cette saison. Avec un atout de poids : la présence d’Antonio Conte qui a fait confiance au joueur à la Juventus.

C’est la fin d’un long conflit pour Paul Pogba. Pas sur le terrain mais en coulisses. Car, pendant près de deux ans, l’international français était au cœur d’une bataille d’intérêt économique entre son ancien conseiller, Oualid Tanazefti, et son agent, Mino Raiola. Comme le révèle L’Équipe ce lundi, le contrat régissant les droits d’image de la star française a longtemps posé problème au joueur.

En 2014, l’international français choisit de céder ses droits d’image à son ancien conseiller contre une grosse somme d’argent selon le quotidien. Cependant, quelques mois plus tard, à mesure que le joueur prend de l’importance dans le paysage footballistique, le clan Pogba cherche à remettre en cause ce contrat. D’autant que les relations entre Tanazefti et l’entourage du milieu de terrain ne sont plus au beau fixe. Lorsque le joueur de la Juventus choisit de se faire représenter par Mino Raiola, ce dernier cherche à dénoncer ce contrat.

Mino Raiola, l'agent de Paul Pogba
Mino Raiola, l'agent de Paul Pogba - AFP

Problème : il est parfaitement légal. Dès lors, un long processus de tractations souterraines s’engage entre Tanazefti et Raiola. Ce n’est que récemment qu’un « accord à l’amiable » a été signé entre les deux parties, le terme amiable correspondant ici à 10 millions d’euros, d’après le journal sportif. C’est après ce dénouement qu’Adidas révélait un nouveau contrat avec le joueur.

Plus aucun obstacle à un transfert

Désormais, Paul Pogba est donc libre. Au moins d’un point de vue marketing. Un détail au premier abord qui n’en est pas un. Car les droits à l’image importent beaucoup dans un transfert. L’été dernier, c’est d’ailleurs ce paramètre qui avait refroidi certains clubs intéressés par l’international français. Pas Chelsea. Mieux, les Blues avaient proposé près de 95 millions d’euros fin août pour le joueur et se proposaient de régler ce fameux conflit. Une offre alléchante pour la Juventus qui n’avait pas pu répondre positivement, faute de temps pour se réorganiser.

Mais le club londonien pourrait revenir à la charge l’été prochain avec un argument supplémentaire : la présence d’Antonio Conte. Le technicien italien connaît parfaitement le joueur pour l’avoir lancé à la Juventus lorsque celui-ci débarquait de Manchester United. Il a surtout réussi à inculquer au milieu de terrain l’exigence du haut niveau et l’a fait progresser sur de nombreux points. Très fortement pressenti pour entraîner Chelsea la saison prochaine, le sélectionneur italien apparaît comme une raison supplémentaire pour Pogba de choisir l’Angleterre. À moins que les sirènes espagnoles ou parisiennes ne se mettent à sonner à nouveau.

Paul Pogba sous le maillot de la Juventus.
Paul Pogba sous le maillot de la Juventus. - Panoramic
0 commentaire
Vous lisez :