Panoramic

En infériorité numérique, Liverpool renverse Crystal Palace

Liverpool a attendu d'être en infériorité numérique pour renverser Crystal Palace
Par AFP

Mis à jourLe 06/03/2016 à 17:09

Publiéle 06/03/2016 à 16:29

Mis à jourLe 06/03/2016 à 17:09

Publiéle 06/03/2016 à 16:29

Article de AFP

PREMIER LEAGUE – Mené au score et réduit à dix après l'expulsion de James Milner (62e), Liverpool a renversé la situation pour s'imposer sur le terrain de Crystal Palace (1-2) lors de la 29e journée, avec un penalty très litigieux transformé par Christian Benteke au bout du temps additionnel. Les Reds enchaînent un troisième succès consécutif et pointent à la 7e place du classement.

Pour la manière, il faudra repasser. Mais l'essentiel est ailleurs pour les Reds. Longtemps ballotté par Crystal Palace, Liverpool a attendu d'être à dix pour renverser la vapeur et s'imposer dans la confusion sur un penalty très généreux dans les arrêts de jeu (1-2), dimanche lors de la 29e journée de Premier League. Avec 44 points, les Reds sont 7e mais c'est surtout la 1re fois depuis un an qu'il parviennent à enchaîner trois victoires de rang.

Avant de recevoir jeudi en Europa League le grand rival Manchester United, qui se déplace à West Bromwich en fin d'après-midi, cela ne peut qu'être profitable à l'équipe de Jürgen Klopp même si la manière a longtemps laissé à désirer. Maudits et 15e, les Eagles de Crystal Palace restent la dernière équipe sans aucune victoire en 2016 alors qu'ils avaient logiquement ouvert le score par Ledley (48) après une 1re période pleine d'allant.

Palace n'a plus gagné depuis 12 matches

Déjouant complètement et à des années-lumière de l'équipe qui avait torpillé Manchester City mercredi (3-0), les Reds, qui n'avaient plus gagné à Selhurst Park depuis 1997, ont bizarrement attendu l'exclusion de Milner (62e) pour entrer enfin dans le match. Un cadeau du gardien adverse a d'abord permis à Firmino d'inscrire son 8e but cette saison, le 7e depuis le changement d'année (72e), avant que l'arbitre n'accorde également un coup de pouce aux visiteurs à la 4e minute des arrêts de jeu.

Après un contact minime avec Delaney, l'entrant Benteke s'est ainsi fait justice, sur penalty (96e s.p.). Si la fin de match a été à l'avantage des Reds, le résultat risque quand même de faire mal aux hommes d'Alan Pardew, incapables de gagner depuis 12 matches désormais.

0 commentaire
Vous lisez :